Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Danièle Evenou : Jacques Brel, Jacques Martin... les hommes de sa vie

Danièle Evenou fête aujourd'hui ses soixante-douze ans. La comédienne connue pour son rôle dans "Marie Pervenche" chevauche à nos côtés depuis bien des années. A son tableau de chasse, des stars et des personnalités politiques. Retour sur les hommes de sa vie.

Qui aurait pensé que Danièle Evenou serait devenue comédienne et aurait frayé avec les plus grands ? Pas elle, c'est certain ! "Je devais être sténodactylo", rappelle-t-elle à France Info. La vie en a voulu autrement.

Née en Tunisie mais d'origine Bretonne, elle arrive à Paris avec son diplôme de sténo en poche. Mais là, au lieu de trouver un travail, elle s'inscrit au cours Charles Dullin. De fil en aiguille, elle démarre une carrière de comédienne.

C'est au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris qu'elle rencontre son premier mari, le comédien François Nocher. Il se marie tous deux en 1963, mais l'union ne durera guère longtemps.

Jacques Brel

Son autre histoire d'amour, elle, fait grand bruit. Il faut dire que Danièle Evenou fréquente l'un des plus grands chanteurs de l'époque : Jacques Brel. C'est sur le tournage de "Franz", sorti en 1971, qu'ils se rencontrent. "Il m'a engagée pour le film avec Barbara. Il voulait absolument sortir le soir avec elle pour voir des concours de batailles de coqs. Barbara disait non, elle avait horreur de ça et je la comprends. Au bout de trois, quatre fois, Barbara lui dit : 'Sors avec la petite Evenou, emmène la petite Evenou'. Et il m'a emmenée". (France Info)

Le reste se passe en musique, comme elle l'a raconté lors de son passage dans "La parenthèse inattendue". "Il avait une Jaguar. Il m'a dit : 'Qu'aimes-tu comme musique ?' Je n'allais pas dire : 'Du Brel'. J'ai dit : 'du Wagner', 'Le vaisseau fantôme'. Miracle, il appuie sur un petit truc, il y avait la musique dans toute la voiture. Il devait le savoir. Barbara a dû lui dire. Et voilà. J'ai plus dormi toute seule".

De lui, elle ne fait que des compliments, à l'image de Juliette Gréco. "C'était un amour. C'était quelqu'un de bien, de mignon. On avait envie de le protéger. C'est une belle histoire. J'ai vécu une belle histoire."

Jacques Martin

L'autre grande histoire de sa vie, c'est celle qu'elle a connue avec Jacques Martin. Quand elle le rencontre, il n'est pas encore la vedette qu'il deviendra bientôt. A l'époque, il n'a pas encore lancé "Le Petit Rapporteur", émission qui fera de lui l'une des plus grandes stars de l'ORTF.

Perfectionniste et touche-à-tout, il s'essaye alors autant à la présentation qu'à la chanson. En 1972, séparé de la comédienne Marion Game, il rencontre Danièle Evenou. Ensemble, ils ont deux garçons, tous deux comédiens aujourd'hui : Frédéric (né en 1973) et Jean-Baptiste (né en 1976).

Mais le succès sonnera le glas de leur relation. "Je l'ai quitté", raconte-t-elle dans "La parenthèse inattendue". "J'avais beau l'adorer, je l'ai quitté. Alors que je l'aimais. Mais il n'était pas vivable." La comédienne évoque ses colères et son perfectionnisme qui le laissait perpétuellement insatisfait. Finalement, elle le quitte avec ses deux enfants sous le bras.

Georges Fillioud

Quelques années plus tard, Danièle Evenou retombe amoureuse. L'homme ne vient pas du monde des arts mais d'une autre scène, politique cette fois. Georges Fillioud a été le ministre de la Communication de François Mitterrand, et dès lors, Danièle Evenou est conviée aux dîners officiels à l'Elysée.

Ils se marient en septembre 1996 et demeurent ensemble jusqu'à la disparition de l'homme politique, en 2011. Sous le choc, sa veuve dira alors que sa mort l'a laissée "muette", elle qui se présente pourtant d'ordinaire comme une Madame sans-gêne bavarde.

Mais il n'y a pas d'âge pour retrouver le bonheur, et la septuagénaire est de nouveau en couple depuis quelques mois. C'est aujourd'hui aux côtés d'un certain Jean-Pierre Baiesi, monteur, qu'elle s'affiche. Le sourire à nouveau aux lèvres.

À ne pas rater