Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Damon Albarn, premier album solo pour l'ex Blur : l'Artiste du mois

Damon Albarn est un artiste que l'on ne présente plus aux férus de musique et dont les néophytes ont de toute façon déjà entendu les œuvres. Membre de Blur mais aussi de Gorillaz, et même compositeur d'opéra, l'anglais avait tout fait ou presque, ne manquait au final qu'un album solo.

Pourquoi lui ? Parcequ'à 46 ans, Damon Albarn est un artiste complet qui semble réussir à peu près tout ce qu'il fait. Leader du groupe rock Blur que l'on a vu à Coachella en 2013, symbole de la Brit Pop à qui l'on doit des titres comme "Song 2" et "Coffee & Tv" (sur la BO de "Sexe Intentions"), il fait également partie du duo Gorillaz. Touche à tout, lorsqu'il n'est pas en studios, il compose et se met même à l'opéra pop avec "Monkey, Journey to the West". C'est finalement après plus de 20 ans d'une carrière couronnée de succès que l'anglais se lance en solo avec l'album "Everyday Robots" produit par Richard Russel et attendu pour le lundi 28 avril 2014. Cela vaut bien qu'on le sacre "Artiste du mois".

Son style musical ? Damon n'a pas un style mais des styles passant allégrement de l'électro pop à l'indie, au pop rock voir même parfois au hip hop selon ses projets. Il taquine même le punk en s'associant avec l'ex Clash Paul Simonon avec le groupe The Good, the Bad and the Queen. Avec son album solo, le chanteur se lance dans des compositions plus mélancoliques avec des notes de pianos, du violon mixés parfois à des sonorités plus exotiques.

Son album, on en pense quoi ? Ceux qui pensaient retrouver des sons pop et peps comme sur "Demon Days" de Gorillaz vont sans conteste être surpris puisque pour son premier album solo, l'anglais propose des ballades. Délicats et mélancoliques, les morceaux sont également très personnels pour celui qui pourtant se cache souvent. Certains pourront y voir un côté un peu trop intimiste manquant parfois d'un peu de punch mais la production elle est soignée dans les moindres détails, on n'en attendait pas moins de cet artiste. À noter des collaborations notamment avec Brian Eno sur "You & Me" ou avec Bat For Lashes.

Titre coup de coeur : "Hollow Ponds" pour son côté profond et ses notes tristes ainsi que des samples étonnants comme des rames de metro.

Côté look ? Que dire sur le look de Damon Albarn hormis qu'il est anglais, qu'il vient de la banlieue de Londres et que cela se voit ? Son truc forcément, c'est la coupe de cheveux pas très proprette, les polos 90's notamment Fred Perry pour qui il a même dessiné une collection, bref un look "Mods" que l'on retrouve aussi sur le petit nouveau Jake Bugg.

Chance de succès : Avec une telle carrière derrière lui, Damon Albarn ne sort pas vraiment un album pour faire ses preuves mais presque parce qu'il en a envie. Qu'il se vende où pas, avec les autres projets qu'il a sous le coude, un possible retour de Blur sur scène et un nouvel album pour Gorillaz comme il le révélait il y a peu à NME, on ne se fait pas beaucoup de souci pour lui.

M.B-M

À ne pas rater