Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Cyril Hanouna : coups durs et ''mini-dépression'', ses confidences à GQ

Son succès n'est plus à démontrer, Cyril Hanouna aura été l'animateur qui a fait le plus parler de lui en 2013. Au sommet du succès, il est pourtant en proie à quelques angoisses et moments de spleen... Il s'est confié à GQ Magazine.

Il surfe sur la vague du succès depuis 2010 grâce à son émission Touche pas à mon poste. Cyril Hanouna agace, amuse, intrigue et dans tous les cas, ne laisse personne indifférent. Une attention qui lui vaut parfois quelques angoisses, c'est ce qu'il a confié à GQ.

Cyril Hanouna a beau faire le clown sur le plateau de D8 en compagnie de son équipe de choc dont Enora Malagré, élue tête à claque 2013, il n'en reste pas moins un homme comme un autre, avec ses failles. Il se révèle plus fragile qu'on ne pourrait le penser, une sensibilité qu'il doit en partie à ses expériences passées, à ses échecs à la télévision.

Le presque quadra et papa de deux enfants n'hésite pas un instant à confier avoir traversé des moments très difficiles dans sa vie professionnelle. Il évoque notamment l'émission Morning Live dont la diffusion a été définitivement suspendue six mois après que Cyril Hanouna ait été placé à ses commandes : "Ça a été une période vraiment très dure. Mes parents me donnaient 200 euros par semaine pour vivre et j'ai même dû revendre mon 4x4. Je jouais à la Playstation, je mangeais des chips et je buvais du coca toute la journée. J'étais en mini-dépression".

Avoir connu des coups durs, c'est certainement ce qui doit à Cyril Hanouna une certaine difficulté à profiter du succès présent. À l'entendre rire à longueur d'émission (ce qui lui a valu le Gérard du pire animateur de l'année) on pourrait croire l'animateur ultra optimiste et jouissant parfaitement de sa réussite, mais il n'en n'est rien. L'animateur se révèle bien plus torturé qu'il n'y parait : "Je te jure je n'ai qu'une angoisse c'est que tout s'arrête. Je me dis que chaque jour qui passe nous rapproche de la fin de Touche pas à mon poste. On ne vivra pas deux fois une expérience comme celle-là. D'ailleurs j'ai souvent l'impression qu'on a perdu la magie... Et puis ça revient".

Un discours qui peut surprendre de la part d'un homme dont le salaire a fait jaser pendant des semaines et qui arrive à faire trembler les géants du PAF comme le Grand Journal, programme leader à son horaire et diffusé en même temps que Touche pas à mon poste.

L'interview de Cyril Hanouna est à retrouver en entier dans le numéro de février du GQ.

À ne pas rater