Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Crossing Lines : William Fichtner aka inspecteur Hickman, interview

La saison 2 de "Crossing Lines" démarre ce soir sur TF1. Nous avons eu l'occasion de rencontrer William Fichtner aka l'inspecteur Hickman durant le Festival de Monte-Carlo. L'occasion, évidemment, de revenir sur la série. 

Le Festival de Monte-Carlo donne rendez-vous aux plus grandes stars des séries télé. En plus d'A.J Cook , jolie blonde d'"Esprits Criminels", il a été possible de discuter avec Emily Wickersham, la nouvelle recrue de "NCIS". Mieux, nous avons passé quelques minutes aux côtés de William Fichtner pour discuter de la saison 2 de "Crossing Lines".

Synopsis de "Crossing Lines" : Une unité d'élite composée des meilleurs spécialistes européens est formée pour traquer les criminels les plus dangereux. Grâce à une disposition particulière du tribunal pénal international, ils ont le pouvoir d'appréhender les criminels partout en Europe et de les présenter à la justice.

Les personnages principaux de "Crossing Lines" se retrouvent dans une position compliquée à la fin de la saison 1. Dans une interview, vous avez d'ailleurs affirmé que si le scénario n'était pas assez bon, vous étiez prêt à ne pas revenir... A quoi pouvons-nous nous attendre du coup ?

Je peux déjà vous affirmer que dès le début de la saison 2, on va découvrir et comprendre beaucoup de choses. Chacun des personnages sera mieux décrypté et c'est vraiment intéressant. Ce qui est certain, c'est que ça va bien bouger dans cette nouvelle saison, plein d'intrigues sont à venir. C'est toujours compliqué de démarrer un nouveau chapitre d'une série, il faut vendre l'histoire au mieux pour que les gens restent fidèles. L'épisode 2 est un de mes préférés du show, il est très important et on va découvrir le personnage de Carrie-Anne Moss, Amanda. En fait c'est simple, la saison 1 de "Crossing Lines" pose les bases, on découvre quels genres de problèmes les personnages peuvent rencontrer etc... Alors que pour cette deuxième saison, ce sont les personnages qui seront approfondis. Absolument tous, pas juste un ou deux. On va comprendre d'où ils viennent, où ils étaient il y a quelques années, leurs expériences... C'est une progression logique pour la série. C'est vraiment l'évolution que je voulais voir, j'en suis très heureux.

Vous êtes avant tout une star de cinéma et il semblerait que de plus en plus d'étoiles hollywoodiennes se tournent vers le monde de la série...

Oui, en effet. Il faut dire qu'aujourd'hui, on découvre à la télévision des séries avec de fortes intrigues, ce qui n'était vraiment pas le cas il y a vingt ans. A cette époque, HBO s'est lancé et a commencé à dévoiler au public une nouvelle phase de la série télévisée, qui n'était plus forcément un sitcom ridicule. Puis Showtime a suivi et vous connaissez la suite, tout a explosé. J'ai 57 ans aujourd'hui et j'ai grandi dans un monde où le cinéma était le sommet, contrairement à la série qui était presque en bas de l'échelle pour les acteurs. La télévision a longtemps été un plan B on va dire. Et puis maintenant, on a plein de programmes absolument passionnants sur 25 chaînes différentes, on ne sait limite plus où donner de la tête. Pour être honnête avec vous, j'ai très longtemps pensé que ma carrière ne se ferait qu'au cinéma et puis j'ai commencé à m'intéresser au monde de la télé, comme avec "Prison Break" par exemple. Avant, les acteurs de série rêvaient de percer au cinéma et aujourd'hui, les acteurs de ciné espèrent avoir la chance de jouer dans une série un jour.

Vous expliquez ce changement grâce aux scénarios des séries ?

C'est sûr que maintenant le monde est différent, côté studios hollywoodiens tout comme séries TV. J'ai l'impression que tout a complètement changé en cinq ans et une série comme "Prison Break" en est la preuve. Aujourd'hui, les séries dévoilent de nouveaux en talents, en révèlent d'autres... et donnent des chances que le cinéma ne donne pas forcément. Je ne suis pas à la recherche de premiers rôles mais je me souviens du jour où mon agent m'a dévoilé le scénario de "Collision". Il m'avait dit : "Je ne sais pas si ça va t'intéresser, tu n'as même pas une page de répliques" alors que je trouvais ça très bon, je voulais ce rôle. Accepter de jouer dans une série, c'est une tout autre décision, on s'engage dans quelque chose de plus conséquent. Donc pour me convaincre, il fallait quelque chose de réussi et me voilà dans "Crossing Lines".

Vous semblez être complètement conquit par le monde de la série finalement... Au point de laisser de côté le cinéma ?

Non, ça jamais. Si on me forçait à choisir entre le cinéma et la télévision c'est certain, mon choix se tournerait vers le cinéma. Mes plus belles expériences restent au cinéma. On prend plus de temps et on fait plus attention aux détails. C'est un univers bien plus créatif puisqu'on peut rester dessus pendant plusieurs mois, contrairement à la série télé qui se fait beaucoup plus vite. Un scénario de série c'est 54 pages et 8 ou 9 jours de tournage, alors que pour "Lone Ranger", on a tourné pendant 7 mois et demi. L'attention pour les détails est très importante pour moi, plus que tout. J'ai bien plus appris grâce au cinéma qu'à la série tv.

Quels genres de séries regardez-vous sur votre temps libre ?

Ma femme commande presque tout sur Netflix et elle regarde tout sur une semaine, donc j'essaye de suivre comme je peux. Récemment c'était "Breaking Bad", on s'est fait les cinq saisons en très peu de temps, en quelques jours ! Je vous le jure, c'est possible. Pour être honnête en revanche, je ne regarde pas les shows dans lesquelles je joue. Ce qui est compliqué avec le monde de la série, c'est qu'on s'implique vraiment dedans, aussi bien pour l'acteur que pour le spectateur. Un épisode peut nous hanter longtemps, les gens en parlent etc... J'ai du mal a imaginer l'impact d'une série et encore plus quand je suis dans le casting. Par exemple quand je viens en Europe et que des personnes viennent me dire "oh j'adore Prison Break" ou "je suis fan de Crossing Lines", je suis toujours autant étonné.

Propos recueillis par Aurélia Baranes

À ne pas rater