Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Contraception masculine : révolution annoncée pour 2017 !

La contraception ? Cela ne sera bientôt plus simplement une affaire de femme !
La contraception ? Cela ne sera bientôt plus simplement une affaire de femme !

La contraception masculine, c'est peut-être pour demain. Voilà plus de quinze ans que le docteur Guha travaille sur ce projet fou. Aujourd'hui, il touche au but. Son produit miracle pourrait bien se retrouver sur le marché pharmaceutique en 2017. Mode d'emploi, avantages et limites... Focus sur la contraception masculine.

Vasalgel, comment ça marche ?

Le docteur Guha planche depuis des années sur la composition d'un gel révolutionnaire à base de polymère à injecter dans le canal déférent. C'est par ce petit canal que les spermatozoïdes passent des testicules à la prostate avant l'éjaculation. On entend déjà ces messieurs paniquer à l'idée de se faire littéralement boucher les boulettes. On se détend : le Vasalgel n'empêche pas l'éjaculation.

L'effet contraceptif réside dans le fait que le gel déposé sur les parois du canal déférent modifie les spermatozoïdes pour les rendre complètement inefficaces. En gros, au contact du Vasalgel et grâce à une petite réaction chimique, les spermatozoïdes perdent la boule, deviennent incapables de se déplacer et de féconder un ovule.

Ce gel s'injecte en une fois et reste dans le canal déférent pour la durée souhaitée (10 ans au minimum, dans un premier temps). Bien évidemment, cette procédure est totalement réversible grâce à l'injection d'une solution venant "nettoyer" le canal. Rien à voir, donc, avec une vasectomie, et c'est là qu'on applaudit le Docteur Guha !

Des avantages évidents

Les moyens de contraceptions féminins ont beau être nombreux et fait pour nous faciliter la vie au maximum (mouais...), il reste formidable de se dire qu'enfin, une contraception masculine peut voir le jour.

Non seulement cela offrirait aux hommes la possibilité de choisir, d'avoir le contrôle total de leur procréation, mais en plus, cela libèrerait les femmes de cette responsabilité (jusqu'à maintenant) à sens unique qu'est la contraception classique.

Le processus ultra facile de contraception par Vasalgel est clairement révolutionnaire et les femmes seront les premières à leur dire. Les hommes qui choisiraient ce contraceptif n'auraient pas besoin d'y penser au quotidien, une piqûre suffisant à obtenir un effet contraceptif longue durée.

Des limites non négligeables

Le Vasalgel a pour inconvénient, en comparaison avec un préservatif, qu'il ne protège pas des maladies sexuellement transmissibles. Des améliorations à ce sujet sont en cours d'élaboration, mais il n'y a rien de précis pour le moment.

Au vu des nombreux commentaires lus çà et là sur la Toile, pas mal d'hommes semblent réticents à l'idée de se faire injecter quelque chose à l'entrejambes. Ne parlons pas de leur frilosité à saboter volontairement leur semence... Un temps d'adaptation leur sera forcément nécessaire. Côté appréhension de la douleur, on parie qu'une bonne petite péridurale devrait faire l'affaire !

Des millions de femmes portent bien des stérilets en cuivre dans l'utérus depuis des décennies ! Les hommes sont tout à fait capables de subir quelques menus désagréments pour être libres de choisir d'avoir des enfants ou pas.

Où en est le projet ?

Le docteur indien Sujoy Guha travaille sur le Vasalgel depuis 1999. En Inde, 250 hommes ont d'ores et déjà testé ce gel magique avec des résultats plus que probants. Aujourd'hui, les tests menés visent à confirmer la réversibilité du produit. Des babouins sur qui l'on a testé ce contraceptif vont se voir débarrassés du Vasalgel pour que soit constatée leur aptitude à procréer. La réversibilité devrait être testée sur les hommes au début de l'année 2015.

Si les tests sont menés à bien dans les temps avec des résultats satisfaisants, les autorisations sanitaires nécessaires pourraient être délivrées pour permettre une mise sur le marché du Vasalgel en 2017. Quant au prix, il devrait être inférieur à celui de son pendant féminin. C'est en tous cas ce qu'affirme la Parsemus Foundation, ONG américaine à l'initiative des recherches du Docteur Guha. La révolution est-elle en route ? Affaire à suivre... Et de très près !

Amélie Wolf

À ne pas rater