Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Cocktail Hour chez Azzaro

Après une première collection où il a fallu s'approprier les codes de la maison tout en modernisant le propos, Mathilde Castello Branco semble avoir trouvé son équilibre entre un lourd héritage et ses envies de féminité ancrées dans le présent.

Trop lourd héritage ? La créatrice nous prouve cette saison qu'il n'en est rien avec une collection justement inspirée de la très chic Riviera et de ces élégantes venues flâner et se montrer à l'heure du cocktail. Hommage réussi au maître.

Sexy, la femme Azzaro l'a toujours été et cette saison ne dérogera pas à la règle. Robe fourreau dont le tissu glisse sur les hanches, décolletées dans le dos éminemment érotique, envolées de jersey plissés et bien sûr strass, pampilles, sequins et paillettes sur toutes les silhouettes, les fastes sont joyeux.

La crise ? Quelle crise ! Champagne et feux d'artifice, Mathilde Castello Branco habille sa muse insouciante de lumière à la nuit tombée. Et la fête n'a jamais été aussi sensuelle, faisant revivre, sans nostalgie aucune les plus belles heures de la maison.

Le tailleur pantalon cher à Loris Azzaro est présent et ne s'encombre pas d'une veste. Le veston à même la peau fera l'affaire. L'incontournable petite robe noire devient outrageusement sexy une fois le dos tourné, entièrement rebrodés de sequins. Sans oublier les détails des finitions en strass.

Mais la créatrice prouve aussi qu'elle excelle dans le vestiaire jour avec une multitude de silhouettes au chic sans prétention qui mettent tout le monde d'accord. Belle trouvaille, l'imprimé cocktail délicieusement frais rivalise d'élégance avec les plissés juvéniles à la technicité bluffante et la palette de couleurs éclatante.

Mention spéciale aux accessoires, terriblement désirables et modernes, et plus particulièrement aux chaussures et aux ceintures en plastique transparent surmontées de clous et de studs. Nous sommes bien en 2012 pour ceux qui en doutaient.

L'ombre de Loris Azzaro plane sur toutes les silhouettes mais la créatrice a parfaitement su rajeunir l'ADN glamour qui a fait le succès de la maison dans les années 70. On est sûr de voir les robes de Mathilde Castello Branco sur tous les red carpet, de Los Angeles à Paris.

Caroline Lazard

À ne pas rater