Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Christophe Dechavanne et Ninon : c'est une ''vraie mamma juive'' avec sa fille !

Hier soir, Christophe Dechavanne présentait le meilleur et des inédits de son émission phare des années 90 "Coucou c'est nous", avec "Coucou, c'est toujours nous". Pour le magazine Gala, il s'est confié sur la relation qu'il entretient avec sa fille Ninon.

Interviewé dans le magazine Gala de cette semaine, l'animateur Christophe Dechavanne s'est confié sur son rôle de père. Avec sa fille Ninon, quinze ans et demi, qu'il élève seul, il explique jouer à la fois le rôle du père et de la mère : "Je suis à la fois le papa et la maman, et en ce qui concerne celle-ci, je suis une vraie mamma juive! Ça l'agace un peu, parfois." Car précisions que Christophe est aussi papa de deux autres grands enfants : Pauline 26 ans et Paul-Henri 23 ans. Dans cette interview, on découvre que l'animateur est un père très protecteur qui garde une oreille très attentive et à l'écoute de sa fille. Il ajoute : "Je lui fais aussi une grande confiance parce qu'elle est honnête et très mature."

Le présentateur de l'émission "Une famille en or" diffusée tous les soirs de la semaine sur TF1 à 18h20 est également revenu sur sa forte notoriété qui influe sur sa fille. Figue emblématique du divertissement audiovisuel, et également de la radio, Christophe Dechavanne est aussi connu pour ses blagues dans "Coucou c'est nous" que pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. Comme à chaque fois qu'un personnage public prend la parole pour exprimer sa pensée, même si on ne lui a pas demandé, inévitablement, les critiques pleuvent. Christophe Dechavanne en a essuyé pas mal. Dans cette interview, il confie que les attaques dont il fait preuve comme la dernière en date qui concerne son ex stagiaire qui est aujourd'hui la "clasheuse" du PAF, Enora Malagré, touchent plus facilement sa fille que lui-même : "C'est difficile d'être la "fille de", même si elle le gère très bien. Quand je me fais tacler, ça la touche plus que moi."

Malgré ce point là, le trublion du PAF explique être très heureux avec sa fille : "On rit, on réfléchit, on débat, on se balade – parfois je me fâche, car il y a des règles à respecter. Et si je ne suis pas le plus calé en maths ou en physique, j'essaie de lui apprendre la tolérance, la nature, le respect et la main tendue vers l'autre."

J.D

À ne pas rater