Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Christine Lagarde : qui est vraiment la Française la plus influente du monde ?

Pour le magazine Vanity Fair, elle tient la première place du classement des personnalités françaises les plus influentes du monde. Ancienne ministre, directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), Christine Lagarde demeure un mystère que Puretrend tente de percer.

Trois ans déjà que Christine Lagarde et ses tailleurs Chanel ont quitté l'Hexagone pour Washington d'où elle dirige le Fonds Monétaire International. Ancienne ministre des Finances sous Nicolas Sarkozy, elle a fait ses premiers pas en politique quelques temps plus tôt, en 2006, sous la présidence de Jacques Chirac.

Si l'arrivée de Najat Vallaud-Belkacem au Ministère de l'Education en septembre dernier a créé l'évènement, celle de Christine Lagarde à Bercy a elle aussi fait des vagues. Issue de la société civile, cette avocate de renom avait beau afficher un CV en or, elle n'avait aucune expérience en politique.

Une volonté de fer dans un gant de velours

Les premiers pas ont été hésitants, rythmés par quelques bourdes lui valant le surnom de "Christine Lagaffe". "Je venais du monde des affaires, j'avais l'habitude d'appeler un chat, un chat", explique-t-elle dans les pages de Vanity Fair. Mais rapidement, sa force de travail lui a permis de se faire apprécier. Mieux, Christine Lagarde est devenue un réel atout, de tous les voyages de Nicolas Sarkozy outre-Atlantique.

Parfaitement bilingue, la première femme nommée à la tête de Baker & McKenzie (en 1999), un cabinet d'avocats pesant un milliard de dollars, démontre sa qualité. En 2011, lorsque Dominique Strauss-Kahn est contraint de démissionner de son poste de directeur du FMI, elle se porte candidate.

Et malgré son profil atypique (elle n'est pas économiste et pire, c'est une femme), elle décroche le job, devenant l'une des femmes les plus influentes du monde. Mais il lui a encore fallu beaucoup travailler pour se mettre à niveau et faire ses preuves. "Je ne voulais pas risquer de me faire promener", confie-t-elle à Vanity Fair.

La Hillary Clinton française ?

En poste jusqu'à l'été 2016, Christine Lagarde a pris une dimension internationale. Tenue de ne pas évoquer la politique française par contrat, elle dit regarder "cela de très loin". "La politique intérieure française m'intéresse comme citoyenne mais pas plus".

Pourtant, certains verrait bien cette fille de professeurs (sa mère enseignait le français au lycée, au Havre, son père la littérature anglaise à l'université de Rouen) briguer la présidence en 2017. Christine Lagarde, la Hillary Clinton française ? Elle ne s'exprime pas sur le sujet, expliquant ne pas avoir de plan de carrière. "La vie est faite de rencontres, d'embranchements, de moments opportuns et de défis à relever."

Reste qu'on la verrait bien tenter de relever celui-ci.

À ne pas rater