Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Le sabot ? C'est non !

.

Accessoire rétro par excellence, cette chaussure en bois fait le buzz depuis le début de l'été. On avait réussi à reléguer les Crocs au rang de pantoufles de jardin, il est temps de faire la même chose pour les sabots !

Aussi imposante qu'une bûche de bois à mettre dans la cheminée de mamie, cette paire de chaussures réussit pourtant à se traîner jusqu'aux placards des fashionistas. Avant de démonter l'esthétisme très moyenâgeux des sabots, nous avons tenté d'en trouver les aspects positifs. Premièrement, ils sont très faciles à enfiler (comme les perles). Deuxièmement, c'est rigolo. Troisièmement... Bon, vraiment, même en faisant un effort, c'est compliqué.

Alors pourquoi toutes les marques de luxe se sont mises d'accord pour les mettre sur le podium ? Dior, Saint Laurent, Chanel... Et toutes les mannequins les ont adoptées. Le coté champêtre les a certainement séduites... Ou alors l'éternel mantra de "rendons tendance tous les accessoires moches qu'on ne voit plus nulle part". Touchons du bois pour que cette tendance-ci n'atteigne jamais les rayons de nos magasins plus mainstream !

Pourquoi c'est un grand non

On a cédé depuis longtemps à la tendance confort. Birk, UGG, etc... Alors pourquoi revenir à une chaussure aussi raide que la personnalité d'Emmanuel Macron ? En plus d'être extrêmement mal dans nos pompes, il faut bien dire que les sabots ne vont avec rien. Avec un jean, ils sont hors sujet. Avec une robe fleurie, ils sonnent comme une blague.

Mais si notre vue est dérangée par cet accessoire ostentatoire, notre ouïe aussi est impactée. Evidemment pas discret, le sabot est capable de réveiller tout un hôtel si on défile avec panache sur le carrelage. Bref, il n'a que des défauts à nos yeux. Vivement l'avènement de la pantoufle !

Pauline Arnal

À ne pas rater