Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Charlotte Gainsbourg, trop hot pour la Roumanie ?

Voilà une nouvelle qui ne devrait pas ravir le distributeur de "Nymphomaniac". Selon Associated Press, le volume 2 de l'oeuvre sulfureuse de Lars Von Trier aurait été interdite d'écran en Roumanie. Trop de sexe, trop de manipulation, les censeurs roumains n'en veulent pas !

Film choc de ce début d'année, "Nymphomaniac" n'a pas fini d'échauffer les esprits. Dérangeant et too-much pour certains, un peu décevant pour d'autres, le long-métrage de Lars Von Trier repousse encore un peu plus les limites... et va trop loin selon les censeurs roumains.

Associated Press nous apprend en effet que le film pourrait ne pas avoir droit de cité en Roumanie. En cause, le CNC roumain (Centrul National al Cinematografiei), qui décrète les autorisations et éventuelles mises en garde. Ce dernier avait déjà interdit le premier volet (sorti le 17 janvier en Roumanie) aux moins de 18 ans. La deuxième partie fait encore plus fort en se voyant opposer une interdiction totale de diffusion.

En cause, les scènes de sexe sado-masochistes hyper-réalistes qui choquent. Une censure qui ne plait bien évidement pas à tout le monde, à commencer par le distributeur du film qui compte bien faire appel. Mais même au sein du gouvernement roumain, des voix discordantes se font entendre. Ainsi, Georgică Severin, président de la Commission Culture et Médias au Sénat a fait parvenir un communiqué pressant le CNC de revenir sur sa décision, fustigeant cette "fausse morale".

Si l'interdiction est entérinée, la Roumanie serait le premier pays européen à censurer le film. Pour rappel, le second volet de "Nymphomaniac" est sorti hier sur nos écrans, avec une interdiction aux moins de 16 ans.

Charlotte Gainsbourg, ultra-dominatrice dans le film, a avoué un penchant légèrement "masochiste" à se glisser dans des rôles qui repoussent toujours plus loin ses limites et celles de la bienséance. Celle qui n'est toujours pas prête à se marier se dévoilera peut-être encore un peu plus dans la version non censurée du film, présentée lors du Festival du film de Berlin, début février.

À ne pas rater