Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Charlene Wittstock : princesse de conte de fées en Gucci au Ballo del Giglio

Plutôt discrète ces derniers temps Charlène Wittstock a fait pourtant fait une apparition remarquée mercredi à Florence en Italie à l'occasion du "Ballo del Giglio" où elle a accompagné son époux le Prince Albert. Il faut dire que dans sa longue robe de princesse et avec son mètre 77, impossible de passer inaperçue.

Grâce à son physique de sportive et à sa silhouette longiligne, Charlène Wittstock est le genre de femme à pouvoir porter de longues robes du soir sans avoir l'air noyée sous la pièce. Du coup, elle ne se prive pas et mise ce soir-là sur une création Gucci. Une pièce issue de la collection Automne-Hiver 2012/2013 tour du cou, entièrement drapée et dos nu.

Très dark, le vêtement s'offre la juste dose de luminosité grâce à une ceinture brillante qui vient en plus offrir une taille de guêpe à l'ancienne nageuse sud-africaine. Si la finition tour du cou est généralement très dangereuse lorsqu'on a les épaules un peu développées, ici la délicatesse du tissu adoucit le rendu pour un joli succès. Aux pieds une simple paire de peep-toe charbon pour prendre de la hauteur en toute discrétion. Un look de plus à ajouter à la liste de ses plus belles tenues.

Port de tête altier, la coupe garçonne domptée avec élégance, la jeune femme de maintenant 34 ans nous séduit. Côté make-up, la sophistication est comme toujours de mise. Le regard sublimé par une ombre bronze et une touche de mascara, la Princesse opte pour la subtilité et se contente de peaufiner son beauty look avec un gloss beige.

Une apparition saluée pour cette princesse des temps modernes.

À ne pas rater