Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Chanel automne-hiver 2016/2017 : les nouvelles tables de la loi de Lagerlfeld

Chanel automne-hiver 2016 / 2017 : les nouvelles tables de la loi de Karl Lagerlfeld
Chanel automne-hiver 2016 / 2017 : les nouvelles tables de la loi de Karl Lagerlfeld

Mardi 8 mars 2016, Karl Lagerfeld présentait le défilé Chanel automne-hiver 2016-2017 au cœur du Grand Palais à Paris. Pour cette édition, le Kaiser a une nouvelle fois créé un engouement indescriptible autour de sa nouvelle collection. Focus sur les nouvelles tables de la loi du couturier surdoué.

Durant la semaine de la mode, le défilé Chanel compte toujours parmi les plus attendus. Les grands noms s'y pressent, les invités sont quasiment à l'heure et tout le monde se demande à l'avance où Karl Lagerfeld aura puisé son inspiration. Pour sa collection automne-hiver 2016/2017, le maître des lieux est resté plutôt soft dans son décor et s'est voulu généreux en mettant tous ses convives au premier rang - "front row obligatoire" Question mode, celui qui a récemment choisi la jeune Willow Smith comme égérie de la marque, a aussi bluffé les foules en édictant avec sa vision du prêt-à-porter de nouvelles tables de la loi inattendues.

Montaigne, à nouveau l'épicentre de la mode

Une multitude de Parisiennes qui marchent avec élégance et détermination : vêtues de tailleurs sophistiqués et revisités jusque dans leur étoffe tweed, les mannequins du défilé rappelaient étrangement ces dames très bine sur elles que l'on croise aux alentours de l'Avenue Montaigne, ert qui ont toujour l'air très pressé. Décorées de perles et de bijoux, hommages à Gabrielle Chanel comme à Choupette, elles illuminaient les allées du Grand Palais.

.

Le fuchsia, ce nouveau noir

Si une couleur s'est fait remarquer durant cette présentation, c'est bien le fuchsia. Exit l'ensemble noir trop raide, trop strict, bonjour à cette teinte réconfortante et ô combien féminine. Une nuance un brin tape-à-l'oeil néanmoins apte à réchauffer le teint comme les coeurs en deux temps, trois mouvements.

.

L'esprit colonial joue la décomplexion

Karl s'est-il inspiré de la somptueuse Scarlett O'Hara pour imaginer ses robes immaculées ? Face à tant de légèreté, de jupons qui provoquent le vent et de lacets, la question était de mise. Ces pièces aux esprits coloniaux décomplexés ont cresué leur sillon dans le vestiaire de la femme Chanel pour la rendre soudainement très tendance et dotée d'une liberté infinie.

.

Le denim chahute les basiques

Quand le jean s'invite sur la mythique petite veste de Chanel, cette pièce iconique change drastiquement de caractère. Moins classique, plus sauvage, elle devient légèrement rebelle et attire forcément les regards. Provocation, dans ce denim plaqué ici ou là ? Karl Lagerfeld refait la tendance et prouve avec audace que chacun de ses vêtements, reconnaissables entre tous, s'accorde avec toutes les matières.

.

La doudoune s'invite au premier rang

La femme Chanel n'appréhende pas l'hiver, elle l'attend avec impatience. Pour se tenir chaud, elle n'aura qu'à enfiler une grande doudoune matelassée et laisser son 2.55 de côté. Confortablement blottie dans ce vêtement qui rend nostalgique, elle se sentira chic et affranchie grâce aux grandes poches qui lui libèreront les mains.

.

La cavalière Coco tient les rênes de l'automne/hiver

Canotier imaginé tel une bombe, bottes cavalières et pull masculin ultra douillet : Karl dessine son hippodrome parfait pour l'automne-hiver 2016/2017. Et ajoute une lanière perlée, ou non, à son chapeau rond, ou quelques camélias ici et là... Le couturier s'amuse et emporte ses troupes où l'image de Gabrielle Chanel n'est jamais loin, soupçon d'androgynie compris.

.

Clémence Allaire

À ne pas rater