Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Cette blogueuse prouve que les aliments caloriques ne sont pas ceux qu'on pense

Lucy Moutain prouve que les aliments caloriques ne sont pas ceux qu'on pense
Lucy Moutain prouve que les aliments caloriques ne sont pas ceux qu'on pense

Sur Instagram, Lucy Moutain a décidé de mettre à mal toutes nos conceptions sur la nourriture dite "saine". En comparant les apports caloriques de différents aliments, elle veut nous pousser à nous interroger. 

Et si les aliments qui étaient bons pour nous n'étaient pas ceux que l'on croyait ? Si vous êtes à peine remis de savoir que votre régime salade de l'été n'était pas forcément moins calorique qu'un steak frites ou que boire faisait bien grossir (le choc !), accrochez-vous. L'influenceuse fitness Lucy Moutain veut remettre en question les notions d'aliments sains ou mauvais et la façon dont sont marketés les aliments. Les apparences sont parfois trompeuses...

Lucy Moutain à l'assaut des calories

Sur son Instagram, la jeune femme a commencé à comparer les apports caloriques de différents aliments. Comme elle l'explique à Buzzfeed, "avec mon compte Instagram, je souhaite qu'on arrête de labelliser la nourriture comme bonne ou mauvaise. Ces comparaisons ne sont pas là pour donner des réponses, mais plutôt pour ouvrir le débat". Elle souhaite interroger ce qu'on nous présente comme sain et montrer que la diététique est bien plus qu'une question de calories.

Biscuits vendus comme sains VS gâteaux du goûter, salade homemade VS salade de supermarché, bonbons VS collation à l'aspect "healthy"... Des comparaisons toutes simples, à coups de posts Instagram, qui nous poussent à revoir notre rapport à la nutrition et la nécessité d'aller plus loin qu'un simple chiffre sur une étiquette ou une pub ventant un produit "healthy". "'Être sain' ne signifie pas la même chose chez tout le monde", rappelle-t-elle.

À ne pas rater