Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Ce tweet viral explique pourquoi ce que l'on veut en mode c'est... des poches !

.

Il nous arrive souvent de vouloir mettre quelque chose dans notre poche pour éviter de se trimballer un sac à main pour trois fois rien, mais quand on se rend compte qu'on n'a pas de poche, cela devient quand même très frustrant. Sur Twitter, Delilah Dawson nous fait partager quelques réflexions à ce sujet avec un message qui fait du bruit.

Sommes nous inégaux face à la mode ? A y regarder de plus près, il semblerait que les habits des femmes n'ont pas toujours de poches, ou alors des poches plus petites que celles des habits hommes. Serait-ce une question d'usage qui diffère ? On part souvent du principe que les femmes n'ont pas besoin de poches puisqu'elles ont des sacs à main. Et puis les femmes ne voudraient pas déformer leur silhouette en remplissant les poches de leur jean.

.

Dans ce fameux tweet, Delilah Dawson a écrit un faux dialogue entre "les femmes" et "un cadre" pour répondre à la question "mais qu'est-ce que les femmes attendent de la mode". Alors que les femmes essaient de demander des poches sur leurs vêtements, le cadre répond en proposant d'autres ajouts aux vêtements, comme des trous dans le tissu.

Une personne a répondu que ce problème de poches était l'une des raisons pour lesquelles elle a appris à coudre, juste pour pouvoir s'en occuper elle-même. Sacré dévouement !

Même si un tweet viral ne suffira sûrement pas à reconsidérer la fabrication des jeans, il rassemble au moins quelques personnes dans le même cas et crée une communauté. Qui sait ? Peut-être qu'un jour nous pourrons avoir des vêtements avec les poches que nous voulons, hein. D'ici là, à vos bananes !

.

Séraphine Murat

À ne pas rater