Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Catherine Deneuve : son dérapage sur Dunkerque fait polémique

La ville de Dunkerque est particulièrement remontée contre Catherine Deneuve. L'actrice, qui y a tourné "La Tête haute", présenté en ouverture du Festival du Cannes ce soir, a décrit la ville du Nord comme un endroit triste où "ce qui marche vraiment, ce sont les cigarettes et l'alcool".

En quelques phrases, Catherine Deneuve a créé une tempête médiatique à quelques heures seulement du lancement du Festival de Cannes, dont le film "La Tête haute", dans lequel elle joue, fera l'ouverture. "Sur le tournage de 'La Tête haute', à Dunkerque, je ne peux pas me vanter d'avoir écumé les boîtes de nuit. Ça m'a semblé d'une tristesse, cette ville ! C'est un port, certes, mais ce qui marche vraiment, ce sont les cigarettes et l'alcool. Ah bon, François Weyergans (écrivain, membre de l'Académie française, mais qui vit en réalité à Bruxelles, ndlr) habite dans les alentours ? Cet homme a une grande vie intérieure !", a déclaré l'actrice de 71 ans dans une interview au magazine Elle.

Une ville blessée par Catherine Deneuve

Des propos qui n'ont pas du tout plu au maire de Dunkerque. Patrice Vergriete, joint par l'AFP, a exprimé son amertume : "Le cinéphile que je suis, qui a vu le talent de Catherine Deneuve s'exprimer dans de nombreux films, est non seulement blessé, mais très déçu d'apprendre que l'actrice a complètement manqué son rendez-vous avec notre si belle ville. (...) Madame Deneuve a-t-elle seulement posé ses yeux sur notre longue et belle plage de sable fin? A-t-elle pris la peine de découvrir notre ancien port historique en Citadelle ? D'admirer notre trois-mâts, le Duchesse-Anne ? Ou encore d'apprécier, de nuit, le panorama offert par notre port ?".

Dans la foulée, les habitants de Dunkerque ont réclamé des excuses et le quotidien régional, La Voix du Nord, publié un édito à charge. "Eh oui madame Deneuve, ils sont comme ça, les gens du Nord, ils ont une grande vie intérieure. Et comme ils ont également le coeur sur la main, ils ont participé au financement du film puisque Pictanovo, l'organisme d'aide au cinéma de la région Nord-Pas-de-Calais, a versé 150 000 euros", pouvait-on lire hier dans les pages du journal.

Sur Internet, les réseaux sociaux ont relayé la polémique, certains utilisateurs allant jusqu'à créer des groupes incitant à boycotter le film "La Tête Haute". L'actrice, qui fera la montée des marches ce soir, donnera-t-elle une suite à cet épisode ?

À ne pas rater