Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Catherine Deneuve parle avortement et écrit son admiration pour Simone Veil

La loi Veil, qui dépénalise l'avortement en France, fête ce mercredi 26 novembre 2014 ses 40 ans. Dans une tribune sur le site du Huffington Post, la mythique actrice Catherine Deneuve écrit toute l'admiration qu'elle a pour Simone Veil, la femme qui s'est battue pour que cette loi existe.

Aujourd'hui, mercredi 26 novembre 2014, la loi Veil a 40 ans. Cette loi, alors préparée par Simone Veil, ministre de la Santé sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing, a dépénalisé l'avortement en France.

"Les mouvements pro-vie restent une aberration"

Dans une tribune sur le Huffington Post, Catherine Deneuve parle de cette loi qu'elle qualifie, à juste titre, d'"avancée absolument formidable." Alors que "les mouvements pro-vie (...) restent une aberration", elle confie être "persuadée qu'en France, rien ne nous fera revenir sur cet acquis, les femmes ne laisseront jamais faire cela. C'est comme si l'on réinstaurait la peine de mort, c'est impensable."

"Ce Manifeste était un acte politique, pas une confession"

Le 5 avril 1971 paraît dans Le Nouvel Observateur le "Manifeste des 343". Il s'agit de "la liste des 343 Françaises qui ont le courage de signer le manifeste 'Je me suis fait avorter'", s'exposant à l'époque à des poursuites pénales puisque cela n'avait pas encore été légalisé en France. Comme Marguerite Duras, Jeanne Moreau ou encore Simone de Beauvoir, Catherine Deneuve le signe. Dans le Huffington Post, elle écrit qu'"[elle] n'imaginait pas un seul instant qu'elle serait reprise avec autant de violence et de grossièreté. J'étais d'autant plus inquiète qu'au moment de sa parution, j'étais à l'étranger. Mon avocat m'a appelé pour me dire que certains noms étaient cités, pas d'autres, et me raconter l'effet que cela avait produit chez les commentateurs. Puis, ma crainte s'est vite estompée, le contenu et la portée politique du Manifeste m'importaient bien plus. Oui, ce Manifeste était un acte politique, pas une confession."

"J'aimerais lui dire qu'elle est la fierté des femmes"

Dans sa tribune, l'icône française de 71 ans écrit toute l'admiration qu'elle a pour Simone Veil : "J'aimerais lui dire qu'elle est la fierté des femmes, la force, le courage, la conviction et la persistance dans l'action. (...) Simone Veil avait ce courage supplémentaire d'être en opposition avec une immense majorité, composée d'hommes. Et d'avoir tenu bon."

Retrouvez l'intégralité de la tribune de Catherine Deneuve sur le site du Huffington Post.

J.D

À ne pas rater