Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Catherine Deneuve : Mastroianni, Gainsbourg... Les hommes de sa vie

Elle est l'une de ces icônes qu'on a d'abord admirés en noir et blanc. Star de cinéma, amie des plus grands, Catherine Deneuve est devenu un mythe. Puretrend dresse le portrait d'une femme secrète au travers des hommes qui ont marqué sa vie.

Il était une fois... Catherine Deneuve. Ou plutôt Dorléac, du nom de son père, Maurice, homme de théâtre et de cinéma qui fut directeur du doublage à la Paramount. Sa mère, qui prit le patronyme Deneuve, fut elle pensionnaire du théâtre de l'Odéon. Les chiens ne font pas des chats.

Elle n'est encore qu'une jeune fille lorsqu'elle passe la première fois devant la caméra. Mais comment résister à ce charme juvénile, à ce talent inné. Les cinéastes ne s'y sont pas trompés. Les hommes n'ont plus.

Roger Vadim

Un soir de 1962, Catherine Deneuve est à l'Epi Club, à Montparnasse, un lieu alors à la mode. Elle y croise un certain Roger Vadim. Le charme opère immédiatement. "Ce fut le coup de foudre", explique-t-elle la même année à Ciné Télé Revue. "Vadim m'apprit à devenir femme, à me faire une personnalité et à vivre dans le bonheur."

Elle n'a que dix-neuf ans lorsqu'ils tombent amoureux. De cette relation naît Christian, qui deviendra acteur, lui aussi. Leur liaison, elle, aussi passionnelle qu'éphémère, ne dura qu'une poignée d'années.

Jacques Demy

Jacques Demy et Catherine Deneuve, c'est une belle rencontre de cinéma. En 1963, le réalisateur la dirige dans "Les Parapluies de Cherbourg", qui signe un incroyable tournant dans la carrière de l'actrice.

Ils travailleront à nouveau ensemble sur "Les Demoiselles de Rochefort", film culte de la carrière de Deneuve, dans lequel elle donne la réplique à sa soeur, puis dans "Peau d'âne" et "L'Evènement le plus important depuis que l'homme a marché sur la Lune."

David Bailey

En 1965, Catherine Deneuve, si pudique, se laisse entraîner dans un projet fou : poser pour le magazine Playboy. Derrière l'objectif, c'est l'Anglais David Bailey qui est à l'oeuvre. C'est le coup de foudre et quinze jours plus tard, les voilà mariés, avec pour témoins Mick Jagger et Françoise Dorléac.

"Je suis incapable d'expliquer ce qui m'a pris lorsque j'ai épousé (...) David Bailey. Je n'ai pas tardé, il est vrai, à demander le divorce. Mais ce mariage, pourquoi ? Ce ne fut pas un gag, comme je l'ai entendu dire : j'y avais consenti et par conséquent, bien réfléchi, d'abord. Ce ne fut peut-être qu'un élan, une impulsion ou encore autre chose que j'ignore." (Le Soir Illustré, 1976). Ils se séparent deux ans plus tard.

Marcello Mastroianni

Un soir de 1970, Catherine Deneuve est invitée à dîner chez Roman Polanski. A la table, Marcello Mastroianni. Entre le bel Italien et l'icône française, le charme opère. Et c'est sur le tournage de "Ça n'arrive qu'aux autres" de Nadine Trintignant, qu'ils tombent amoureux.

Ensemble, ils donnent naissance à une fille, Chiara, en 1972. Pour Deneuve, Marcello Mastroianni était de ces hommes à l'âme d'enfant. "C'était un garçon d'une autre époque, mais un garçon." (Paris Match, avril 1997)

Ils resteront ensemble durant quatre ans, jusqu'à ce que leurs différences les rattrapent. "Notre vie commune s'est soldée par un échec et je n'aime pas les échecs. Ne pas avoir la même éducation, les mêmes racines, la même langue, oui, que d'écueils." (Le Soir Illustré, 1974)

Serge Gainsbourg

S'il y a bien une belle histoire d'amitié qui a compté dans la vie de Catherine Deneuve, c'est celle nouée avec Serge Gainsbourg. "Serge était vraiment un copain, pas un ami, un copain ! Le soir, je l'accompagnais, on est beaucoup sortis ensemble à une époque où il avait une vie très difficile. Je rigolais beaucoup avec lui, il était très drôle, mais évidemment, voir un homme et une femme, Catherine Deneuve et Serge Gainsbourg sortir presque tous les soirs, cela fait parler." (Paris Match, avril 1997).

Yves Saint Laurent

Entre le couturier et l'actrice, tout commence par une simple visite d'une cliente au siège de la maison, rue Spontini. Catherine Deneuve a alors vingt-deux ans et souhaite s'offrir une robe pour sa présentation à la reine d'Angleterre. C'est ainsi qu'ils se sont rencontrés.

"Puis, il m'a habillée pour des films. Je l'ai vu travailler, avec admiration, et dès lors, nous avons eu une relation plus intime" (Vogue, 1995). De "Monsieur Saint Laurent", elle dit que c'était un "homme si délicat et si timide" (Paris Match, 1991). "Je parle peu de lui. Il ne dit jamais rien sur moi. Mais on se suit, on s'accompagne depuis trente ans" (ELLE, 1996).

Mais Catherine Deneuve se trompe quand elle dit qu'Yves Saint Laurent ne parlait jamais d'elle en interview. En 1992, le couturier l'évoque en termes très doux dans Paris Match. "Elle a toujours été extraordinaire pour moi. Je l'habille depuis 'Belle de jour', le film de Luis Buñuel. C'est une femme qui a un charme et un coeur merveilleux. Pour moi, elle est la plus grande star mondiale. Nous nous écrivons souvent. Je l'appelle 'Catherine, ma douceur', elle m'envoie des roses pâles."

Une si belle histoire d'amour.

À ne pas rater