Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Cate Blanchett, Charlize Theron, Julia Roberts : les mechantes belles meres du cinema

Dans le gang des méchantes belles mères du cinéma, on demande Cate Blanchett. Nouvelle recrue à rejoindre Julia Roberts et Charlize Theron au panthéon des marâtres les plus célèbres, l'actrice australienne est attendue dans le remake sur grand écran de Cendrillon. Une production Disney qui devrait transformer en méchante la gentille Galadriel du "Seigneur des Anneaux" que l'on retrouvera dès le 12 décembre prochain dans "Le Hobbit : Un voyage inattendu". En attendant, l'annonce du prochain rôle de Cate nous offre l'occasion de revenir en images sur les plus célèbres méchantes belles-mères du cinéma.

Dernière en date à avoir endossé le rôle d'une diabolique marâtre, l'actrice de 37 ans Charlize Theron que l'on a pu retrouver dans l'habit de la reine Ravenna face à Kristen Stewart dans "Blanche Neige et le chasseur". Une méchante aussi belle que terrible qui donne du fil à retordre à sa célèbre belle-fille ainsi qu'au chasseur Chris Hemsworth.

Même histoire mais pas même ambiance dans le "Miroir Miroir" où Julia Roberts ne rêve que de voir disparaître la brunette Lily Collins. Une belle mère pas commode mais tout de même moins cruelle que celle interprétée par Charlize Theron.

Autre personnage à avoir eu le droit à son remake, la marâtre de Cendrillon revisitée tour à tour par Angelica Huston dans "A tout jamais" et Jennifer Coolidge (la maman de Stiffler) dans "Comme Cendrillon".

Alter ego féminins des méchants au masculin, ces vilaines mamans apportent la part d'ombre nécessaires dans toutes ces histoires de princesse.

Découvrez sur Puretrend les cinq mégères les plus marquantes du cinéma.

À ne pas rater