Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Carla Bruni : un soutien de charme ''en tant qu'artiste'' pour NKM

S'il y a une visite qui n'est pas passée inaperçue hier, 27 janvier 2014, c'est celle de Carla Bruni présente à la présentation du programme culturel de Nathalie Kosciusko-Morizet. Un soutien de charme qui peut sans aucun doute booster la campagne de la candidate UMP.

En pleine course à la campagne pour la Mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet peut se réjouir d'un soutien de charme, celui de Carla Bruni-Sarkozy. En effet, la femme de l'ancien Président s'est rendue hier, 27 janvier 2014 à la présentation du programme culturel de la candidate UMP dans le 9e arrondissement de Paris.

Virage à droite pour Carla Bruni-Sarkozy qui se disait de gauche avant son mariage avec Nicolas Sarkozy, mais dont les 5 années de vie commune auprès de l'ex-Président auront pu faire changer d'avis. Alors qu'elle n'avait jusque là pas exprimé d'avis politique, celle qui a refusé d'être jury pour The Voice s'est rendue à la présentation du programme culturel de Nathalie Kosciusko-Morizet, actuellement en pleine course pour la Mairie de Paris. Une visite qui est apparue comme un véritable soutien à la candidate UMP, lui faisait bénéficier de son image glamour et de charme qui ne peut décemment pas lui nuire. Une présence étonnante puisque Nicolas Sarkozy avait déclaré en off son avis tranché sur le comportement de la candidate : "Elle ne fait que des conneries". Des mots rapidement démentis par l'attachée de presse de l'ex-Président, mais il n'en est pas moins que Nicolas Sarkozy n'a pas porté son soutien à Nathalie Kosciusko-Morizet.

La divine diva de Bulgari n'a pourtant pas confirmé les motifs de sa présence, déclarant simplement : "Je suis venue en tant qu'artiste. Paris est profondément ancré dans mon coeur", propos rapporté par une journlaiste du Figaro. Une présence qui si elle n'est pas synonyme de soutien a dû toucher la candidate puisqu'une source a affirmé au Parisien : "Elles sont très copines... et depuis très longtemps".

De son côté, Nathalie Kosciusko-Morizet s'est exprimée sur la fin de l'idylle entre Valérie Trierweiler et François Hollande, alors invitée sur le plateau de i>Télé ce matin, 28 janvier 2014 : "J'ai eu l'impression de lire quelque chose qui ressemblait plus à une lettre de licenciement qu'à une lettre de rupture. Voilà, pour moi, les termes de ce communiqué."

À ne pas rater