Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Carla Bruni : son étonnante déclaration en faveur de la presse people

Régulièrement en couverture des magazines, l'ancienne Première dame a accepté de se confier à Philippe Labi, ancien éditeur de Gala et de VSD, sur son rapport aux médias et sur son passage à l'Elysée. L'occasion d'un étonnant plaidoyer en faveur de la presse people.

Le rapport des politiques aux médias, tel est l'objet du livre de Philippe Labi, "Vie privée, vie publique, un voyeurisme d'Etat" (First). L'ancien éditeur des magazines Gala et VSD y décortique notamment l'attitude du précédent couple présidentiel. Un couple qui, pour l'occasion, a accepté de se laisser photographier dans la résidence des Bruni-Tedeschi au Cap Nègre.

Mettre en scène son couple est devenu une stratégie bien rodée des politiques à travers le monde. Les Obama en sont un bon exemple. En 2008, lorsque la relation entre Nicolas Sarkozy et Carla Bruni a pris un caractère officiel (ils se sont mariés le 2 février, trois mois après leur rencontre), le nouveau couple de l'Elysée a fait la couverture des magazines.

Une effervescence médiatique qui a surpris Carla Bruni, pourtant rodée avec sa carrière dans le show business. A Philippe Labi, elle confie notamment son agacemement face à la couverture de son séjour à Petra en compagnie de Nicolas Sarkozy, quelques temps avant leur union. Un voyage auquel avait pris part son fils, Aurélien.

"C'était stupide et inadapté pour mon fils. Forte de cette expérience désagréable pour lui, je ne l'ai plus emmené à aucune manifestation. Depuis Petra, évidemment, je l'ai caché." En revanche, sa fille, Giulia, a elle eu plus d'occasions de se faire photographier.

Lectrice de presse people, elle assume son côté "concierge"

Dans la suite de son entretien avec Philippe Labi, dont Gala a publié des extraits dans son dernier numéro, Carla Bruni livre une étonnante ôde à la presse people. L'ancien mannequin ne boude pas son plaisir à la lecture des tabloïds et avoue avoir un côté "concierge".

Pour l'ex-Première dame, les médias "soi-disant 'sérieux" sont ceux qui "mentent ou inventent." "Ils pratiquent la calmonie et le mensonge sans scrupule, chaque jour. La presse dite people, en revanche, publie des photos ou consenties. Ces photos montrent et 'parlent', en quelque sorte. C'est plus immédiat. Je ne suis pas forcément d'accord avec tout ce qui est dévoilé, mais c'est plus simple, c'est de l'image et non de la propagande politique."

Une étonnante ligne de défense. En légitimant avant tout la "preuve par l'image", Carla Bruni en oublie un peu qu'on peut faire dire ce que l'on veut ou presque à des photos.

À ne pas rater