Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Carla Bruni Sarkozy : "Je serais jalouse s'il était amoureux d'une autre"

Actuellement en tournée, l'ex Première dame Carla Bruni fait la promotion de son dernier album "Little French Songs". Mais lorsque la chanteuse se livre dans une interview accordée au quotidien Le Bien Public du 23 janvier 2014, évidemment ça parle un peu plus politique que musique, surtout dans le climat actuel.

Il y a quelques jours en pleine Fashion Week, Carla Bruni affirmait sa volonté de ne pas prendre part au débat sur l'affaire Hollande/Gayet déclarant à l'hebdomadaire allemand Welt am Sonntag : "Je ne veux pas faire partie de la meute. Je déteste l'acharnement, en particulier l'acharnement médiatique. Je l'ai vécu moi-même, j'en ai suffisamment souffert". Ce jeudi 23 janvier 2014, c'est dans les pages du quotidien français Le Bien Public que l'ex Première dame de 46 ans prend la parole, parlant tour à tour de Nicolas Sarkozy et du poids des médias.

Bien que sa tournée canadienne ait été annulée, Carla continue de se produire dans les salles de France accompagnée dans ses déplacements par son époux Nicolas Sarkozy. Un camarade de tournée qui d'ailleurs lui ferait presque de l'ombre : "C'est une méga-vedette, lors de mes concerts. Il a une carrière de vie publique et politique depuis 35 ans, comment voulez-vous abolir 35 ans de travail ?" Mais loin d'être jalouse du succès de son compagnon, Carla s'affiche comme une amante sous le charme et confie : "Il m'adoucit la vie. Il m'a enlevé une part d'anxiété que j'avais de façon presque congénitale, c'est la raison pour laquelle je me suis mariée avec lui. C'est qu'avec lui, je me sentais mieux que seule. À la base, je suis très solitaire, limite misanthrope. J'ai l'impression qu'on est indissociables tous les deux". Avant d'ajouter un peu plus tard "Je serais plutôt jalouse s'il était amoureux d'une autre..."

Et là, difficile de ne pas penser à l'affaire qui secoue la France depuis quelques semaines. Car bien que Carla ne prenne pas parti, il y a dans ses paroles un certain écho à l'actualité du moment. Surtout lorsqu'elle déclare : "En France, il y a une loi dans le code pénal qui protège les gens et leur vie privée, cette loi n'existe pas dans tous les pays. Avec internet, un truc qui sort en Belgique, c'est comme si ça sortait à Paris. Le monde est un village, je sais qu'on a une spécificité, mais comment peut-on faire quand tout autour c'est "trashland" ? C'est du temps perdu de se battre contre son époque".

Après Bernadette Chirac, Carla aurait sûrement quelques conseils avisé à partager avec Valérie Trierweiler...

À ne pas rater