Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Carla Bruni et son ex-rôle de Première Dame : faut pas la chercher !

Carla Bruni est polie, mais il ne faut pas la chercher. Hier soir, dans "C à vous" sur France 5, l'ex-première dame ne s'est pas fait prier pour dire ce qu'elle pense à Patrick Cohen, chroniqueur et matinalier sur France Inter.

Quand on la cherche, on la trouve. Hier soir, dans l'émission "C à vous" de France 5, Carla Bruni a réglé ses comptes avec Patrick Cohen. Celle qui a fait son retour sur scène ne s'est pas faite prier pour dire ce qu'elle pense.

Durant le dîner, le matinalier de France Inter interroge l'ex-première dame, mise en image dans le documentaire "Campagne intime", souhaitant lui faire dire que son rôle était une prison dorée "limitant son indépendance", l'épouse de Nicolas Sarkozy a pris la mouche. "Ah non, j'étais totalement indépendante", affirme-t-elle. "Avec des contraintes, des obligations", insiste le chroniqueur. "Parce que vous n'en avez, des contraintes, des obligations, des devoirs de réserve, tous les jours à l'antenne ? Vous feriez mieux de faire attention à ce que vous dites", répond-t-elle, le doigt pointé vers Patrick Cohen. "Pensez à votre devoir de réserve".

Visiblement, ces deux-là ont des choses à régler. Le chroniqueur, qui n'était décidement pas dans un bon jour, ni dans les petits papiers de l'ex-première dame, poursuit tout de même dans sa lignée. Mais encore une fois, il se prend un mur et se fait clouer le bec par Carla Bruni, assez remontée.

"Qui n'a pas de contraintes, qui n'a pas d'obligations ? Qu'est-ce que c'est que cette idée de voir la vie sans contraintes, sans obligations ? C'est tellement... pff. Faux !".

La joute se poursuit, devant les yeux médusés d'Anne-Sophie Lapix et des autres chroniqueurs de "C à vous". "Ca n'a pas été un carcan d'être épouse de président ?", relance Patrick Cohen. "D'être tombée folle amoureuse d'un type que j'aime ? Nan, ça n'a pas été un carcan, ça a été un grand bonheur. D'avoir un petit enfant si tard avec lui ? Nan, ça a été un miracle. Et découvrir et rencontrer tous ces gens, non, ça a été une belle aventure".

Et vlan, prends-toi ça Patrick. Le matinalier en reste pantois, avant d'accuser Carla Bruni ne "faire semblant de ne pas comprendre". "Je ne fais pas semblant. Je n'aime pas tellement qu'on vienne me dire ce que je pense, vous comprenez ce que je ressens ?"

On voit mal ces deux-là dîner prochainement en tête à tête...

À ne pas rater