Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Cannes 2016 : interview de Camille Seydoux, styliste de stars

La styliste Camille Seydoux fait parler d'elle sur le tapis rouge.
La styliste Camille Seydoux fait parler d'elle sur le tapis rouge.

Cannes, ses stars internationales, ses flashs de photographes, ses robes coutures et sa montée des marches... Derrière cette vitrine glamour et derrière chaque apparition ultra médiatisée se cache une styliste de star. Camille Seydoux, la soeur de la comédienne Léa, en a fait son métier-passion et nous le raconte dans une interview-confession. 

Marina Hands, Adèle Exarchopoulos, Sara Forestier, Bérénice Bejo, et évidemment sa soeur Léa : on ne compte plus les actrices qui lui font confiance. Alors que débute la 69ème édition du festival de Cannes, Camille Seydoux, la styliste française phare du moment, nous raconte l'envers du décor dans une interview où elle se livre aussi sur son quotidien et ses ambitions.

Comment êtes-vous devenue la styliste de stars très prisée que vous êtes ?
C'est flatteur, merci, mais je pense avoir encore du chemin à faire ! J'ai toujours adoré la mode, et habiller les autres plus que moi-même. J'ai commencé un peu par hasard : c'est avec ma soeur Léa que j'ai fait mon premier look, en 2011, pour la cérémonie des César. Elle portait une robe Elie Saab haute couture. De fil en aiguille, j'ai eu la chance de faire de belles rencontres. Et ce métier est une vraie passion.

Léa Seydoux habillée par Camille pour les Césars en 2011.
Léa Seydoux habillée par Camille pour les Césars en 2011.

Léa Seydoux, première cliente et première fan ?
Je ne travaille plus avec elle depuis quelques mois, notre collaboration s'est arrêtée après la tournée promotionnelle du James Bond ["Spectre", ndlr]. Je l'ai habillée pendant 5 ans et je n'en garderai que de bons souvenirs. C'est grâce à elle que je fais ce métier.

Travailler pour sa soeur, est-il aussi facile qu'on l'imagine ?
Ça n'est pas toujours évident mais c'est aussi très enrichissant. J'attache beaucoup d'importance à la famille. La mienne est très nombreuse, et j'ai eu des enfants assez jeunes. Pendant ces cinq ans, il nous est arrivé de ne pas être sur la même longueur d'onde ma soeur et moi, mais rien de bien dramatique... A l'image de ce qui peut exister dans les autres fratries !

Camille et Léa Seydoux, des soeurs qui se soutiennent au quotidien.
Camille et Léa Seydoux, des soeurs qui se soutiennent au quotidien.

Adèle Exarchopoulos a un style très différent de celui de Bérénice Bejo. Qu'essayez-vous d'apporter à chacune des stars avec lesquelles vous collaborez ?
J'essaye de trouver la robe qui leur fait se sentir belle, ce qui peut aller jusqu'au sur mesure. J'aime que l'actrice que j'habille se sente en confiance et bien conseillée.

Etre styliste de star, est-ce aussi être psychologue ?
C'est, surtout, être à l'écoute et ne pas forcer. Mon but n'est pas d'imposer un style "Camille Seydoux". Chaque personnalité est unique, avec un corps et des goûts différents. On sent très vite, dès la première rencontre, quel est le rapport de l'actrice aux vêtements.

Quel est le créateur qui vous inspire le plus, professionnellement et/ou professionnellement ?
Je voue une grande admiration à Miuccia Prada. Elle un regard tellement intelligent sur le vêtement ; avec elle, c'est un art. En ce moment, j'aime aussi beaucoup les créations de Nicolas Ghesquière et Julie de Libran, une des femmes les plus chics et adorables de la mode.

Votre icône de mode absolue ?
Rihanna ! J'adore sa désinvolture, j'ai l'impression qu'elle ne se prend jamais au sérieux. Elle ose tout et quasiment tout lui va. Je l'ai croisée à plusieurs reprises. Pour moi, c'est la plus belle femme au monde.

Vous avez fait une collaboration très réussie avec le chausseur Roger Vivier. Camille Seydoux, c'est un joli nom pour une marque...
J'ai adoré collaborer avec cette maison et j'ai hâte de retenter l'expérience. L'équipe était formidable, Bruno Frisoni [l'actuel directeur artistique de la marque, ndlr] est tellement charmant et talentueux ! J'ai vraiment pensé cette collection pour une femme parisienne, qui aime la mode sans en être victime. Mon nom sera-t-il une marque un jour ? Je ne le sais pas encore mais j'avoue que j'y pense de plus en plus sérieusement.

Camille Seydoux a collaboré avec Roger Vivier pour une collection capsule très réussie.
Camille Seydoux a collaboré avec Roger Vivier pour une collection capsule très réussie.

Cannes pour vous, en trois mots ?
Cinéma, glamour, magie.

La journée type d'une styliste de stars à Cannes ?
Courir partout, stresser pour un moindre changement sur le planning, être disponible, rester professionnelle... tout en sachant qu'on ne sauve pas le monde !

Vos consignes question beauty look pour le festival ?
Un look est global : le make up doit donc être en adéquation avec la robe. Il ne faut pas trop en faire non plus : Cannes, ce n'est pas le Met Ball. L'actrice est là pour défendre un film, pas pour faire un défilé de mode. Les codes sont différents, il faut s'avoir s'adapter.

L'élément, l'accessoire ou le vêtement sur lequel vous faites l'impasse ?
J'ai toujours eu du mal avec les colliers. Je ne trouve pas ça très moderne.

La star que vous rêveriez d'épingler à votre palmarès ?
Laetitia Casta. J'ai toujours été fan d'elle, elle m'émeut beaucoup. Et Scarlett Johansson.

Les absolus que vous mettez dans une valise cannoise ?
Une très jolie robe de jour, un smoking noir, une robe couture et bien sûr un bon pyjama avec qui finir la nuit (rires).

Propos recueillis par Pauline Arnal

À ne pas rater