Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Cannes 2014 : Jessica Chastain, sa déclaration d'amour à Isabelle Huppert

Jessica Chastain est actuellement du côté de Cannes pour présenter son nouveau film "The Disappearance of Eleanor Rigby" présenté dans la sélection Un certain Regard. Nous avons rencontré la flamboyante rousse sur la plage du Majestic, dans un cadre de rêve... et nous sommes vite tombés sous son charme.

Jessica Chastain est aussi belle qu'elle est accessible, souriante et délicate. Nous avons eu la chance de rencontrer la plus flamboyante des rouquines pour le film "The Disappearance of Eleanor Rigby" (présenté à Cannes dans la catégorie Un Certain Regard), un vrai petit bijou signé Ned Benson. Et à peine sommes nous arrivés face à l'actrice qu'elle se jette sur nous pour nous dire que notre robe est magnifique et qu'elle nous fixe depuis un moment. L'art de mettre très à l'aise en une poignée de main. Sans parler de ses compliments envers notre prénom qu'elle n'avait jamais entendu auparavant et qu'elle a adoré au point de le noter sur son petit carnet. Nos coeurs s'emballent. Rencontre avec l'une des actrices les plus mythiques de sa génération.

Comment décririez-vous votre personnage, Eleanor Rigby en quelques mots ?

Eleanor Rigby est une femme qui doit faire face à une tragédie, probablement la plus grande de sa vie. Elle ne sait pas vraiment comment gérer ça donc finalement sa seule vraie solution c'est de disparaître. Elle veut disparaître pour s'éloigner au maximum de cette terrible histoire et elle disparaît aussi pour ne plus exister, pour ne plus être "elle". Elle veut créer une personne nouvelle et tout recommencer. Le vrai problème aussi est de savoir comment disparaître quand on aime quelqu'un, qui n'est autre que notre moitié, notre âme soeur.

Vous donnez la réplique à Isabelle Huppert dans le film, une actrice française. Souhaitez-vous un jour jouer dans un film français ?

Oh mon dieu j'aimerais tellement. Isabelle est pour moi la plus grande des actrices je l'adore je suis vraiment très fan. J'ai toujours pensé qu'elle était incroyable. C'est une femme incroyable, une actrice incroyable. J'ai eu l'occasion de la rencontrer à Cannes pour Tree of Life et c'est vraiment merveilleux, génial. Du coup je l'ai appelée pour "The Disappearance of Eleanor Rigby" et je lui ai dis "Hey, tu veux bien jouer avec moi??" et elle a dit "oui" alors c'était un incroyable honneur.

Vous avez d'autres acteurs ou réalisateurs français que vous admirez autant ?

J'aime énormément Olivier Assayas, j'aimerais vraiment voir le film qu'il vient présenter cette année (ndlr Sils Maria). Ils sont tellement nombreux ici que j'adore. J'aime aussi le réalisateur de "Irréversible", comment s'appelle-t-il déjà ? Ah oui, Gaspard Noé.

Votre personnage, Eleanor Rigby est nommée d'après la célèbre chanson des Beatles. Quelle musique du groupe préférez-vous ?

Sans hésiter je vais répondre "Let it be". J'adore cette chanson, vraiment.

Vous êtes maintenant une habituée du Festival de Cannes, quel est votre meilleur souvenir ?

Mon meilleur souvenir est mon tout premier souvenir en fait. Quand j'ai monté les marches pour "Tree of Life" de Terrence Malick. C'était vraiment très émouvant pour moi, un moment très spécial que je n'oublierai jamais de ma vie. Pour moi ça symbolise simplement tout le début de ma carrière.

Vous allez prochainement prendre les traits de Marilyn Monroe au cinéma, êtes-vous excitée par cet incroyable projet ?

Oh oui j'ai vraiment hâte. Ce que j'aime le plus dans ce projet c'est le fait de pouvoir tourner avec Andrew Dominik, qui est incroyable. "Blonde" à la base est un livre excellent, basé sur beaucoup de fictions pas vraiment des faits réels. Je trouve que ce livre est très féministe, j'aime la manière dont l'écrivain met en valeur cette femme blonde, l'idée d'une blonde au milieu d'une grosse machine à films, de productions. Je suis aussi bien excitée par l'histoire et ce qu'on a envie de raconter que par cette collaboration avec Andrew Dominik qui est un véritable artiste. C'est une chance que je ne voulais pas laisser passer !

"The Disappearance of Eleanor Rigby", en salle prochainement.

Propos recueillis par Aurélia Baranes

À ne pas rater