Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Cannes 2013 : la pluie, cette tueuse d'ambiance !

Qu'on se le dise, la première semaine du Festival de Cannes 2013 aura été mouillée ! Très mouillée. Hier, la pluie a fait des siennes, en cassant complètement l'ambiance du Festival. Annulation de soirées, stars qui ne viennent plus, interviews repoussées, émission décalée, on a tout vu... et on vous raconte tout ! La vraie star de ce samedi 18 mai aura, de loin, été la météo.

Exit la petite troupe de "The Bling Ring" ou encore l'euphorie autour de Leonardo Dicaprio, hier, la Croisette s'est mis sur pause. Pluie torrentielle et tornade du côté du Var, Cannes aura connu une véritable journée chaotique qui aura en premier énervé les riverains : "J'en ai marre de ce Festival ! A chaque fois que les gens débarquent ici on se tape une pluie de malade, j'ai jamais vu ça !" s'exclame un client qui faisait ses courses. Mais les Festivaliers eux étaient surtout inquiets pour autre chose : les soirées qui s'annulent. Et oui, la plupart des lieux incontournables de Cannes se trouvent sur la plage, victime de grosses attaques... de vagues. "Toutes les soirées s'annulent une par une" déplore un jeune homme dans le hall du Martinez.

Même l'émission du Grand Journal aura annulé son direct ce soir, de peur de se retrouver sous un torrent de pluie. Depuis la fameuse attaque des coups de feu, Michel Denisot, Daphné Bürki et leur troupe sont allés se refugier dans les hauteurs de cannes pour enregistrer l'émission culte de Canal +.

Pire, même du côté des marches, on ne croise plus personne. Les badauds pourtant habitués à attendre plusieurs heures pour photographier leurs stars préférées sont aux abonnés absents. "C'est de la folie -s'exclame un garde du corps, j'ai jamais vu le Festival déserté à ce point là".

Pour croiser les festivaliers, il suffit de se rendre dans le hall du Palais des Festival. Noir de monde, tous les journalistes semblent s'être réfugiés à l'abri, courant au stand Nespresso se prendre un petit breuvage réconfortant. "Je vais rentrer avec mes collants mouillés" soupire une jeune femme. Et bien nous aussi ! Qu'on se le dise le parapluie est toujours la superstar du festival, 5 jours après l'ouverture.

À ne pas rater