Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Cameron Diaz et Penelope Cruz, transformées en poupées avec un photoshop raté !

Les images retouchées sont devenues légion, et rien ou presque n'y échappe. Problème, Photoshop peut tourner au carnage. Cameron Diaz et Penelope Cruz sont les dernières à en faire les frais sur l'affiche de "The Counselor", transformées en poupées vivantes...

Incontournable dans le monde de la publicité comme dans les magazines, la retouche photo filtre presque toutes les images. Que ce soit pour rendre un ciel plus bleu ou pour lisser les capitons, ces outils, pratiques s'il en est, truquent un peu voire beaucoup ce qu'on nous donne à voir, qu'il s'agisse de publicités pour une crème anti-âge ou de la couv d'un magazine. Et les stars en font parfois les frais.

Dernières victimes en date, Cameron Diaz et Penelope Cruz. Les deux actrices sont à l'affiche de "The Counselor" ("Cartel", dans la version française), un thriller signé Ridley Scott dont la sortie est prévue le 13 novembre et qui affiche un casting 3 étoiles : Michael Fassbender, Brad Pitt, Javier Bardem... Petit problème, les affiches diffusées pour en faire la promotion mettant en scène les acteurs. Si les hommes s'en sortent sans trop de dommages, il n'en va pas de même pour les vedettes féminines du film. Le responsable : les retouches à outrance.

Le grain de peau plus lisse que jamais, le teint uniforme, l'expression fermée et figée, Cameron Diaz semble s'être transformée en statue de cire. Et alors qu'on trouvait celle d'Angela Merkel plus vraie que nature, ici on dirait bien que l'actrice a viré poupée. Mais ce n'est pas le pire. Car si la quadra semble retouchée, il n'y a pas de doute quant à Penelope Cruz, dont l'ovale a été totalement retravaillé (et pas franchement pour le meilleur). La peau a été éclaircie, les traits redessinés, les rides d'expression gommées, la rendant presque méconnaissable.

Vient ensuite la question : pourquoi ? Pourquoi transformer des acteurs (et en particulier les femmes), quitte à les faire ressembler plus à des poupées qu'à des humains ? Surtout qu'il n'est pas question d'androïdes ni de réalité augmentée dans "The Counselor", mais de trafic de drogue... On se demande comment Cameron Diaz et Penelope Cruz réagiraient si elles tombaient sur ces affiches. Un gros raté de plus signé Photoshop.

C.B.

À ne pas rater