Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Calogero : le drame derrière sa chanson 'Un jour au mauvais endroit'

Si Calogero s'est entre autre fait remarquer avec des tubes comme "Face à la mer", sa dernière chanson est d'un tout autre registre. "Un jour au mauvais endroit" sortie il y a quelques jours revient sur un drame qui s'est déroulée dans un endroit que le chanteur connait très bien. 

Cette semaine du côté de la musique, plusieurs nouveaux clips se sont dévoilés. C'est notamment le cas de celui de Lana Del Rey pour sa chanson "Shades of Cool" ou en France de Calogero avec "Un jour au mauvais endroit". Lors d'un entretien accordé au Parisien, le chanteur est revenu sur les dessous de cette musique qui lui tenait particulièrement à coeur.

Récemment, le chanteur Calogero a fait parler de lui grâce à un heureux événement puisqu'il a accueilli son troisième enfant. Mais aujourd'hui, le chanteur crée le buzz pour tout autre chose, un projet qui lui tient à coeur. Il s 'agit de sa musique "Un jour au mauvais endroit" qui parle du drame d'Echirolles, fait divers où deux jeunes gens avaient trouvé la mort. Pourquoi ce drame a particulièrement chanté la star ? Parce qu'il connait bien cet endroit, où il a grandi.

Lors de son interview avec Le Parisien il affirme : "J'avais été très ému, très touché par ce qui est arrivé à Kevin et Sofiane. Ça a raisonné en moi parce que j'ai grandi dans ce quartier et que moi aussi je me suis bagarré parfois pour un mauvais regard et j'ai aussi été défendu par mes grands frères. Mais ça n'a jamais dégénéré comme ça. Quand cette histoire est arrivée, je n'en ai pas dormi. Marie Bastide, ma compagne a été témoin de mon émotion et l'a traduite dans le texte de la chanson qu'elle a signé.". Une chanson qui se traduit par un travail d'équipe donc puisque Calogero a été aidé par sa femme pour cette musique.

Toujours pendant cet entretien, le chanteur rassure tout de même : il ne veut pas stigmatiser la banlieue et a de"supers souvenirs dans un quartier populaire ouvrier. On faisait du vélo, on écoutait de la chanson. Mon frère aîné qui a dix ans de plus que moi, arrivait avec ses potes en mobylette. Tous écoutaient Renaud, Capdevielle. Et parfois, il revenait avec la gueule cassée. On était avec mes parents devant la télé"

À ne pas rater