Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Brigitte Bardot et Jean Gabin, la rencontre mythique : "Je vous aime"

Quand Brigitte Bardot et Jean Gabin se rencontrent, sur le tournage d'"Un moment d'égarement", en 1957, il y a de l'électricité dans l'air. Après quelques jours passés ensemble, l'ambiance se détend. L'acteur culte finira même par lâcher à BB un tendre "Je vous aime". Télé Star revient sur le tournage de ce film sulfureux à l'occasion de sa diffusion sur Arte ce soir.

Il est de ces rencontres qui restent dans les annales. Celle de Brigitte Bardot et Jean Gabin en fait partie. En 1957, les deux acteurs partagent l'affiche d'"Un moment d'égarement" de Claude Autant-Lara. L'actrice française a alors 24 ans, son partenaire 30 de plus. Quand il apprend à qui il va donner la réplique, Jean Gabin s'agace : "Quoi, cette chose qui se promène tout nue ? C'est une plaisanterie !". Il faut deux mois au réalisateur et à son producteur pour convaincre le monument du cinéma. Quand le tournage débute, ils s'attendent à tout.

"Tu as deux phrases à dire, ce n'est pas compliqué !"

Lorsqu'elle commence à tourner face à Jean Gabin, Brigitte Bardot est intimidée. Elle fait déjà partie des plus belles femmes du monde mais n'a pas encore l'assurance que confère l'expérience. Au moment de tourner la fameuse scène où son personnage soulève sa jupe face à l'avocat joué par Gabin, elle n'arrive pas à dire son texte. Claude Autant-Lara s'agace : "Tu as deux phrases à dire, ce n'est pas compliqué !". Pour la mettre à l'aise, Jean Gabin feint d'avoir oublié sa réplique. Ça fonctionne.

Brigitte Bardot, actrice effrontée

Une fois rassurée, Brigitte Bardot se fait une joie de titiller le réalisateur, bafouant toutes ses consignes. Parle quand il faut se taire, rit dans les moments graves. Et quand Claude Autant-Lara s'énerve, Jean Gabin défend sa protégée : "Lâche la môme !".

Un jour, il s'invitera dans la loge de l'actrice pour lui glisser : "J'aime les femmes belles et grandes. Vous l'êtes, donc je vous aime". Jean Gabin, séducteur invétéré...

Quand il sort en 1958, le film fait un carton - 3 millions de spectateurs - mais distille un parfum de scandale : la prestation de Brigitte Bardot est jugée trop provocante. Touchée par ces nombreuses critiques, elle se plaint à Jean Gabin, passé par là lui aussi. Il sait trouver les mots : "Laisse-les dire, ils construisent ton mythe".

Retrouvez Jean Gabin et Brigitte Bardot ce dimanche soir dans "En cas de malheur" sur Arte à partir de 20h45.
À ne pas rater