Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Bree Kish, le mannequin "grande taille" qui pourrait bien détrôner Ashley Graham

Bree Kish serait "la nouvelle Ashley Graham".
2 photos
Lancer le diaporama

A 21 ans, Bree Kish fait partie de ces mannequins "grande taille" qui montent, prouvant que les idéaux de beauté inatteignables et imposés aux femmes n'auront pas éternellement le pouvoir. Focus sur celle qui est déjà annoncée comme "la nouvelle Ashley Graham"

Si le nom de Bree Kish ne vous dit pas grand chose, aux Etats-Unis c'est tout le contraire. Le mannequin dit "plus size", notamment choisi par Forever 21, fait partie des tops qui montent. Annoncée comme la "relève d'Ashley Graham", la rousse pulpeuse tranche avec les mannequins des podiums des marques de luxe et rejoint le rang des icônes body positive du moment.

Bree Kish, un nom à retenir

La volonté de certaines marques de jouer la carte de la diversité et de l'inclusion se fait de plus en plus forte. Entre Glossier qui recrute de "vraies" femmes pour une campagne 100% body positive et Adidas qui choisit une égérie qui lutte contre les stéréotypes de genre, le paysage tend à une nouvelle représentation des femmes. Il n'est donc pas étonnant de voir la pétillante Bree Kish monter en puissante. Tout comme Iskra Lawrence, elle aussi mannequin grande taille et militante body positive, la belle rousse de 21 ans affiche un corps loin des idéaux de beauté longtemps plébiscités.

Si la désigner comme la "relève d'Ashley Graham" semble quelque peu exagéré - cette dernière n'ayant que 29 ans et loin d'avoir terminé sa carrière de mannequin - elle a indéniablement ouvert les portes aux jeunes tops "grande taille" qui apparaissent aujourd'hui. En véritable "padawan", Bree Kish affiche ainsi ses courbes avec assurance sur les réseaux sociaux, sans craindre trop d'attaques violentes.

Si montrer des corps différents de ceux qui inondent les pages des magazines fait encore grincer les dents de certain(e)s, ils sont bien plus acceptés aujourd'hui qu'il y a quelques années. Bree Kish peut ainsi se targuer de poser pour l'e-shop de Forever 21 ou encore celui de la marque Wet Seal, mais aussi d'être l'égérie des maillots de bain Frankies Bikinis.

La diversité, mais jusqu'à quel point ?

S'il est agréable et encourageant de voir représenté un corps comme celui de Bree Kish, soit une femme avec des fesses, du ventre, de la cellulite et une taille marquée mais des hanches bien visibles, la diversité a pourtant encore des limites. Car tout comme Iskra Lawrence, qui défilait récemment pour L'Oréal Paris, le corps de Bree Kish entre encore dans certains codes des idéaux de beauté. Si la belle n'avait pas de poitrine, des fesses bombées ou encore une taille de guêpe, elle n'aurait certainement jamais été sélectionnée.

Il est ainsi important de garder à l'esprit que de nombreux corps, considérés comme pas assez harmonieux, ne sont jamais représentés et il en va de même pour de nombreuses origines. Ce que de nombreux mouvements féministes (comme l'afro-féminisme) tentent de faire changer.

Héloïse Famié-Galtier

À ne pas rater