Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Bouchra Jarrar

Bouchra Jarrar au Top

Les mots de précision et d'exactitude conviennent bien aux vêtements de Bouchra Jarrar que nous avons toujours la chance de voir de tout près et qui sont toujours impossibles à prendre en défaut tant le tombé est juste et le détail méticuleusement soigné. C'est beau et reposant pour l'esprit !

Il faut dire que Bouchra Jarrar préfère de loin le tailleur au flou.

Contrastant avec les autres propositions couture de la saison : Falbalas pour Golden Globes et festival de Cannes, surjouant longueurs et décolletés, c'est sans conteste une collection de jour, une collection Hiver, mais aussi une collection couture puisque sa déclinaison en prêt-à-porter sera présenté en mars prochain.

Il y a forcément une demande pour la couture de jour et c'est ce que Bouchra nous propose presqu'exclusivement. Une idée du Sharp tailoring énoncée dans des gilets des cabans et des manteaux en drap tabac à grand col et revers aux découpes futuristes. Les manches légèrement trop courtes révélant la délicatesse du poignet, et les pantalons droits et marines qui s'arrêtent au dessus de la cheville, donne une vraie dynamique aux modèles. Sous les pardessus ce sont les tailleurs très ajustés et finement ceinturés de vernis noir.

En référence à ses premières collections dans lesquelles revenait en leitmotiv un gros grain finement rayé ivoire et blanc d'une beauté particulière, c'est ce même rapport légèrement agrandi qui orne aujourd'hui ces voluptueuses écharpes en maille noir et ivoire glissées dans la ceinture.

Tout ce qui se passe entre col, écharpe et plastron est détaillé de façon spécifique par Bouchra Jarrar qui aime traiter ce moment-là comme une entité particulière chatoyante et amovible, c'est son morceau de bravoure, son geste couture. Cela se pose en bandoulière comme un ruban des demoiselles de la légion d'honneur, mais dans ses collections, cet élément devient une écharpe à incrustations de fourrure fixée sur un harnais parfois à même la peau nue.

Les immenses cols asymétriques parfois doublés de mouton blanc s'appliquent judicieusement au perfecto mais tout aussi bien aussi bien au gilet de laine rayé noir et blanc ou au manteau à rayures ottoman rebrodé d'argent .

La nuit en noir et bleu nuit se voile aussi d'un drapé posé sur sangle et porté en diagonale. Parfois les silhouettes de drap noir se houssent en décalé de mousseline marine toujours grâce à une sangle d'épaule les deux étoffes jouent à cache cache et c'est beau.

Paquita Paquin

À ne pas rater