Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Bis : la comédie "historique" avec Kad Mérad et Franck Dubosc

Qui n'a jamais rêvé de changer de vie ? De repartir à zéro ? De prendre, à un moment donné, une autre voie ? Dans "Bis", une comédie de Dominique Farrugia, Kad Mérad et Franck Dubosc vont en avoir l'occasion puisqu'ils font un bond dans le temps et reviennent en 1986, quelques jours avant les résultats du bac, un moment charnière de leur vie où tout est encore possible.

Éric (Franck Dubosc) et Patrice (Kad Mérad) sont amis depuis le lycée. Au fil des années, chacun a pris un chemin très différent : d'un côté Éric, hédoniste sans attaches aux multiples conquêtes, et de l'autre Patrice, père de famille "monogame" à la vie bien rangée, mariée depuis des années avec la belle Alexandra Lamy. Après une soirée bien arrosée, les deux amis d'enfance se retrouvent propulsés en 1986 alors qu'ils n'ont que 17 ans. Ce retour dans le passé est l'occasion rêvée pour tenter de changer le cours de leur vie (source Allociné).

Kad Mérad et Franck Dubosc : quelques jours pour changer de vie

En fait, la question qui sous-tend le film est assez simple : que ferait-on si on avait une deuxième chance ou la possibilité de changer suffisamment de choses pour avoir une vie totalement différente ? A cette interrogation, il y a deux façons d'y répondre, illustrées par les aventures des deux héros. D'un côté, Kad Mérad souhaite tout changer pour pouvoir mener une vie plus folle, alors que Franck Dubosc souhaite le contraire et aimerait avoir la vie rangée de son meilleur ami.

Alors qu'ils sont transportés en 1986, quelques jours avant le résultat du bac, ils ont la possibilité de tout changer, alors qu'à la quarantaine, ils semblent pris au piège d'une vie qui ne leur convient pas. Mais ce n'est pas aussi simple que cela... Notion aléatoire, le destin fait de la résistance et n'aime pas être contrarié et puis, on ne bouscule l'ordre des choses sans en subir les conséquences. Finalement, entre l'envie de ne rien changer et celle de revivre une belle période tout en essayant d'améliorer son futur, le choix est cornélien et créé un dilemme chez les personnages qui n'ont pas autant de choix que ça.

L'idée de "Bis" est donc bonne et si on passe sur le mic-mac du retour vers le passé similaire aux "Visiteurs" auxquels il est souvent fait référence d'ailleurs, elle permet de multiplier les anachronismes rigolos et les situations délirantes comme lorsque les personnages de Kad Mérad et Franck Dubosc essaient de vendre des idées de films et de chansons qui marqueront les années 2000 à des producteurs phares des années 80. Parce que finalement, "Bis" c'est aussi de fréquentes références au passé qui offre un aperçu de la vie dans ce temps-là aux plus jeunes et donnent aux plus âgés la possibilité de revivre une période de leur vie au travers de références culturelles cultes. Résultat, tout le monde sort de la projection avec le sourire !

La bande-annonce de "Bis".
À ne pas rater