Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Bijoux éco-responsables : où trouver des alliances éthiques ?

.

Il y a quelques années encore, le concept même n'existait pas. Mais l'essor du commerce équitable et les reportages sur les conditions de travail déplorables et la pollution engendrée par l'industrie minière ont commencé à éveiller les consciences sur le nécessité d'une joaillerie plus éthique. Bonne nouvelle, des marques récentes et réjouissantes sont à découvrir, à Paris et ailleurs. 

Quand l'occasion d'acheter un bijou se présente (qu'il s'agisse d'une alliance comme d'une paire de boucles d'oreilles), les premiers critères entrant en ligne de compte sont souvent le style et le prix. Pourtant, difficile en 2019 de conserver ses oeillères et de ne pas voir les méfaits d'une industrie du bijou qui manque encore terriblement de traçabilité.

Pollution aux produits chimiques lors de l'extraction de l'or, travail des enfants, manque de sécurité dans les mines, "blood diamonds" et conflits armés... Si l'industrie textile comme l'univers de la beauté ont amorcé leur petite révolution, le nouveau chapitre peine à s'écrire rayon bijoux. Mais les choses avancent.

Un label pour les responsabiliser tous

Pour preuve, le label Fairmined, créé en 2009 à l'initiative de l'ARM (Alliance for Responsible Mining). Patrick Schein, à l'origine du projet, a un objectif : aider au développement d'une industrie plus respectable et à la promotion d'une activité minière artisanale qui, si elle ne représente que 10% de la production mondiale, embauche 15 millions de personnes et en fait vivre plus de 60 millions à travers le monde.

.

Les standards de cet or éthique sont exigeants : égalité des salaires entre hommes et femmes mineurs, interdiction du travail des enfants, contrôle et restriction des produits chimiques utilisés, accès à l'éducation, prix d'achat stable et supérieur (de plus de 10%) au cours mondial de l'or. A l'heure actuelle, seul 7 mines sont labellisées, en Colombie, Bolivie, au Pérou et en Mongolie. Trois autres sont en cours de labellisation.

Première bijouterie française à s'être fait labelliser, Paulette à Bicyclette. Présente à Paris et à Lyon, la marque d'Hélène Grassin propose une riche palette d'alliances, bagues de fiançailles ou bijoux du quotidien en or éthique. "Le vrai luxe pour moi ? Travailler en pleine cohérence avec mes valeurs, créer des bijoux respectueux de l'environnement et de la dignité humaine d'un bout à l'heure de la chaîne de fabrication et porteurs de sens pour mes clients", explique-t-elle sur son site.

.
.

Autre enseigne à s'être affiliée au label Fairmined, Flore et Zéphyr. Installée à Strasbourg, la marque a elle aussi fait le choix d'un or traçable et d'une fabrication française. Sablées, brossées, les alliances se déclinent en or jaune, blanc, rose ou gris palladié 18 carats.

Autre option éco-responsable, choisie par l'enseigne Or du Monde : l'or recyclé. Partant du constat qu'il y a suffisamment d'or extrait en circulation pour parer d'atours plusieurs générations de client.e.s, la marque préfère réutiliser l'existant, afin "de transformer chaque jour l'industrie de la bijouterie en une activité plus humaine et responsable, un bijou à la fois". Les créations (re)naissent dans son atelier parisien.

Si acheter un bijou labellisé Fairmined garantit la traçabilité de la matière première, suivie d'un bout à l'autre de la chaîne, quant est-il quand ce dernier se pare de diamants ?

Des diamants propres

Entré en vigueur en 2003 sous l'égide des Nations Unis, le Kimberley Process permet un système de certification des diamants bruts. L'objectif : assurer que ces pierres ne servent pas à financer les conflits armés. Certaines marques, comme Or du monde, ajoute des critères supplémentaires dans la sélection de leurs diamants.

Pour éviter tout contournement, certaines marques ont fait le choix d'aller plus loin et d'innover, pour ne plus proposer à leurs clients que des diamants de synthèse. Créées en laboratoire, les pierres se présentent comme au-dessus de tout soupçon.

C'est le parti pris de JEM (pour Jewellery Ethically Minded), qui crée sa joaillerie dans son atelier des Vosges. Des créations à découvrir en ligne ou dans sa boutique rue d'Alger, dans le 1er arrondissement de Paris. Pour des alliances encore plus personnalisées, la maison propose également un service de création sur-mesure pour un bijou vraiment unique.

Parmi les plus récents acteurs débarqués sur le marché de la bijouterie éthique, on trouve Courbet. Avec ses bijoux en or recyclé et ses diamants créés en laboratoire, le "joaillier de valeurs" - comme il se décrit - s'est établi en mai 2018 place Vendôme. Une première pour ce haut lieu de la joaillerie française qui semble encore bien à la traîne sur le sujet...

A la question "la bijouterie éthique est-elle plus chère", bonne nouvelle, la réponse est non. Moins d'intermédiaires, marge rognée, les tarifs pratiqués ne sont guère éloignés de la joaillerie classique. Raison de plus pour s'offrir un bijou riche de sens.

À ne pas rater