Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Beyoncé : son règne est sans partage...

Beyoncé, lors de son "Formation World Tour".
Beyoncé, lors de son "Formation World Tour".

Beyoncé Giselle Knowles-Carter règne en maître sur l'industrie musicale. A 35 ans et après 19 ans de carrière, la chanteuse s'installe au rang de légende. Les comparaisons avec ses contemporains semblent indécentes tant la trentenaire transcende son art. A coup de dur labeur et de motivation, Beyoncé est passée de faiseuse de tubes à icône de la musique. Elle en a bousculé les codes, a poussé les membres de l'industrie à repenser leur stratégie marketing. Analyse de sa toute-puissance sur l'industrie. 

Beyoncé n'a pas acquis son statut de reine du jour au lendemain. Sa réussite, exemple à suivre pour tout artiste, tient en sa passion pour le métier et son envie de surprendre, encore et toujours. Sûrement ce qui la différencie de ses pairs qui se contentent de fredonner leurs tubes de manière nonchalante. Beyoncé est une force de la nature qui fait de chacune de ses apparitions un événement.

Une bête de scène

Monter sur scène, plus qu'un outil de promotion est le meilleur moyen pour Beyoncé de prouver sa créativité et sa maturité gagnée au fil des années. Concerts, apparitions télévisées, elle fait preuve d'inventivité à coup de visuels époustouflants et de chorégraphies inhumaines. Surtout, elle s'interdit le playback. Tout est pensé, de l'enchaînement des chansons à ses tenues de scène. Givenchy, Balmain, Gucci, les créateurs sont sommés de faire de l'imaginaire de Beyoncé une réalité. En 2015, lors du Superbowl auquel elle participe pour la deuxième fois, et lors duquel elle a éclipsé Coldplay et Bruno Mars, elle se présente en digne héritière de Malcolm X. Ses danseuses arborent des tenues similaires à celles des Black Panthers. Un moyen d'apporter une dimension politique à l'événement le plus suivi des Etats-Unis, obligeant les Américains à prendre conscience des brutalités policières dont sont victimes les Afro-Américains. Beyoncé n'a plus rien à prouver, elle utilise donc sa notoriété à bien. En 2013 lorsqu'elle reçoit le Michael Jackson Vanguard Award, elle s'installe fièrement devant un écran sur lequel défile le mot "FEMINISM" défiant quiconque de remettre en cause son activisme pour la cause. Ses détracteurs s'inclinent.

"Formation" live au Superbowl 2016.
Medley de l'album "BEYONCE" au Video Music Awards 2014.

Des albums révolutionnaires

Si Beyoncé a toujours été excellente, la sortie surprise de son cinquième album éponyme en 2013 l'a propulsé au rang d'icône. Beyoncé a de l'audace, et cette qualité la distance des autres. Dans une industrie où les stratégies de promotion d'albums sont pensées pendant des mois, Beyoncé décide de faire de la sortie du sien une surprise totale. Résultat, elle ringardise les règles de l'industrie, poussant Drake et Frank Ocean à l'imiter sans jamais l'égaler. L'influence de la reine est totale. En 2016, elle se surpasse en annonçant un film-album d'une heure intitulé "LEMONADE". Un sixième album qui l'installe au-dessus de tous. L'imagerie, les thèmes abordés, et la réflexion derrière chacun des éléments qui constituent le film prouve l'envie de faire de ses albums des oeuvres mémorables, plutôt que des tubes insignifiants. Une ambition qui la distingue de Rihanna et autres Britney Spears.

La stratégie Beyoncé

Beyoncé clamait haut et fort son indépendance au milieu des années 90 aux côtés de ses acolytes de Destiny's Child, mais ne l'acquiert totalement qu'en 2011 lorsqu'elle crée sa propre compagnie Parkwood Entertainment. Elle en profite pour devenir son propre patron, se délestant du poids de son père manager. Ses albums, ses concerts, ses vidéos sont créées et produits par elle-même. Personne ne limite sa créativité, elle seule détient le monopole sur son empire. Ainsi, son perfectionnisme est inimitable. Un avantage qu'aucun de ses pairs, trop occupés à satisfaire maisons de disques et managers, n'a. Ce tour de force fait d'elle un titan de l'industrie musicale. Et qui d'autre que Beyoncé peut se vanter d'avoir des fans prêts à tuer père et mère afin de défendre l'honneur de leur reine.

S'il y a bien une personne à laquelle il est judicieux de plaider allégeance, c'est Beyoncé. Elle ne vous décevra jamais. Long live the Queen.

Audrey Likound

À ne pas rater