Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Beyoncé : chronique d'une "Lemonade" réussie

Encore une fois, Beyoncé nous aura fait une belle surprise, celle d'un nouvel album "Lemonade" que l'on n'attendait pas forcément aussi vite. Surtout, ce disque confirme bien que la trajectoire artistique de la star a pris de nouvelles dimensions. Chronique.

Encore une fois, Beyoncé ne fait rien comme tout le monde. Encore une fois, elle sort un nouveau disque sans annonce ou promotion. Encore une fois, elle va bien plus loin que de sortir "simplement" un disque. En effet, si "Lemonade" contient douze titres, c'est aussi douze clips réunis dans une sorte de court métrage présenté en exclusivité durant une soirée spéciale sur la chaîne HBO. Ah oui, et "Lemonade" marquait aussi le début d'une nouvelle tournée mondiale. Rien que ça, oui...

Beyoncé, une femme engagée ?

Après son show façon Black Panthers au Superbowl, son hit "Formation" ou ses prises de positions de plus en plus engagées, on se demandait si ces nouvelles prises de position allaient se répercuter dans sa musique. La réponse est affirmative. "Lemonade" est définitivement un album engagé et politique. Beyoncé montre que derrière la diva existe une femme forte et de conviction. Noire et fière de l'être, elle livre un disque militant, politique et féministe dans lequel elle combat le racisme et entreprend un vibrant plaidoyer en faveur de l'égalité. Si on a beaucoup parlé de ses " attaques " envers son mari, Jay-Z, et ses supposées infidélités, il semble que l'aspect politique du projet, beaucoup plus important, ne peut absolument pas être passé sous silence.

Une balade dans la musique noire

Forcément, ce nouveau positionnement trouve un prolongement artistique. Beyoncé se balade en effet dans quasiment tous les styles de la musique noire délaissant au passage les hymnes R&B et pop urbaine qui ont fait son succès pour s'essayer à plus de profondeur. Elle s'essaie – avec succès – au blues, au gospel, au reggae, au rock, à l'indie, à la country, n'hésitant pas à se mettre en danger sur chaque track. Un éclectisme évidemment voulu et recherché qui confirme que Beyoncé s'est bien lancée dans une aventure musicale plus large et plus riche en parallèle d'un engagement politique et sociale plus profond qui font d'elle une nouvelle icône et qui prouve que son repositionnement de ces derniers mois n'était pas un coup marketing, mais bien une vraie aspiration personnelle.

Grégory Curot

À ne pas rater