Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Bertrand Cantat insulte ''les salauds qui nous gouvernent'' lors d'un concert

Malgré les nombreuses polémiques qu'il a suscité après la mort de Marie Trintignant et le suicide son ex-épouse Krisztina Rády, Bertrand Cantat n'a pas hésité ce week-end à faire une sortie très remarquée. En plein concert sur la scène du Main Square Festival d'Arras, il a affiché son soutien aux intermittents du spectacles en traitant les membres du gouvernement de "salaud".

Nabilla n'est pas la seule à envoyer des messages au gouvernement. Dans un tout autre registre, le chanteur Bertrand Cantat s'est également illustré ce week-end au Main Square Festival à Arras qui avait lieu du 3 au 6 juillet. L'ancien leader du groupe Noir Désir, qui se produisait sur scène avec Détroit, n'a pas mâché ses mots lorsqu'il a pris le micro pour parler de la cause des intermittents du spectacles :

"Avant d'entamer une petite chanson qui s'appelle Null and Void, c'est-à-dire en bon français, Nul et non avenu, je voudrais ici saluer le combat des intermittents du spectacle. En fait, ce n'est pas seulement celui des intermittents du spectacle mais de tous les précaires et de tous les gens qui essayent de vivre correctement et décemment et il y a des gens qui essayent de les en empêcher, pour parler très, très basiquement et c'est absolument injustifié et injustifiable."

Jusque là, l'ancien compagnon de Marie Trintignant reste correct. Mais dans la suite de son message, il n'hésite pas à insulter littéralement le gouvernement : "C'est notre position et ça m'étonnerait qu'on en change. Alors avant que tout le monde, comme eux, soit "Null and Void", qu'on leur dise "n'entrez pas, vous n'êtes pas chez vous", eh bien nous, on dit que ces gens-là sont chez eux partout, puisque c'est eux qui font marcher les choses et non pas les salauds qui nous gouvernent."

Le retour de Bertrand Cantat toujours jugé indécent

Même si l'on entend le public applaudir, Bertrand Cantat aurait peut-être mieux fait de se cantonner à un message de soutien un peu plus correct. Car son retour sur scène n'a pas finit de faire des émules. Alors qu'il avait justifié son come-back en expliquant aux Inrocks qu' "il était quelqu'un d'autre", son ambition de s'accrocher coûte que coûte ne plait pas à tout le monde.

Pour Nadine Trintignant, la mère de Marie, c'est tout simplement inacceptable. Au micro d'Europe 1 en avril 2014 elle avait déclaré au sujet de ce retour controversé : "Je l'ignore. Je ne veux pas le savoir. Il n'existe plus pour moi. Je trouve indécent qu'il se reproduise sur scène, très indécent. Parce que quand on a tué... Enfin, je crois que c'est le seul exemple de quelqu'un qui se produit sur scène après avoir tué quelqu'un et que tout le monde le sache."

Le 17 juin dernier, le chanteur du groupe Kyo (qui fait son grand retour), Benoît Poher, était du même avis dans les colonnes du Figaro : "On était des gros fans de Noir Désir mais je ne chanterai pas avec lui. Sa médiatisation me gêne un peu, c'est incroyablement horrible ce qui s'est passé, tu ne sais jamais comment tu pourrais réagir dans ces conditions-là, mais à sa place jamais je ne serais remonté sur scène, jamais je n'aurais fait un autre disque."

Sans compter que le chanteur ne trouve pas que l'album soit franchement une réussite : "Je vais être un peu méchant, pourtant c'était un dieu pour nous Bertrand Cantat, mais son album avec Détroit, j'ai trouvé ça pas bien, en plus."

À ne pas rater
À découvrir
Lio

Lio