Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Bernadette Lafont : mort de l'egerie Nouvelle Vague a l'age de 74 ans

Bernadette Lafont est décédée ce jeudi au CHU de Nîmes, à l'âge de 74 ans. L'actrice avait été victime d'un malaise lundi soir alors qu'elle se trouvait au centre hélio-marin Grau-du-Roi. Elle devait commencer le tournage du film "Les Vacances du petit Nicolas" aux côtés de Valérie Lemercier, pour une sortie en salles prévue en juillet 2014. Devenue égérie de la Nouvelle Vague à la fin des années 50, Bernadette Lafont a tourné dans plus d'une centaine de films et de téléfilms...

C'est un véritable symbole du cinéma français qui est morte ce jeudi, à l'âge de 74 ans. L'actrice, qui enchaînait les tournages de films, sans oublier son amour pour le théâtre, avait été victime d'un malaise lundi dernier. Elle laisse derrière elle son mari, le sculpteur hongrois Diourka Medveczky et deux enfants, sa fille Elisabeth et son fils David. Dans le monde du cinéma, cette mort vient s'ajouter après celle de Cory Monteith, mort d'overdose à 31 ans et celle de Franck Geney, mort d'une crise cardiaque à 34 ans.

Récemment, l'actrice avait connu un beau succès avec le film "Paulette", qui avait fait un million d'entrées en janvier. Elle jouait le rôle d'une retraitée qui se retrouvait obligée de vendre du cannabis pour joindre les deux bouts... Mais si Bernadette Lafont est si connue, c'est surtout pour son rôle dans le cinéma français dans la deuxième moitié du XXième siècle. En 1957, François Truffaut lui offre son premier grand rôle dans "Les Mistons", mais c'est grâce à sa rencontre avec Claude Chabrol qu'elle devient vraiment l'égérie du mouvement Nouvelle Vague, grâce à "Le Beau Serge" en 1957 puis "Les Bonnes Femmes" en 1960.

Après quelques années plus creuses, l'actrice renoue avec le succès avec le film "L'Effrontée" de Claude Miller en 1985, qui lui vaut le César de la meilleure actrice dans un second rôle. Elle recevra d'ailleurs un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 2003 et est faite Chevalier de la Légion d'Honneur le 14 juillet 2009...

On pourra la voir prochainement au cinéma dans le film "Attila Marcel", prévu pour le 6 novembre.

À ne pas rater