Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Beatrice Borromeo, l'amour de Pierre Casiraghi : l'héritière anti-Paris Hilton

Sous ses airs de jeune socialite, copine de tous les créateurs de mode, Beatrice Borromeo, petite amie de Pierre Casiraghi, est une femme de caractère, une travailleuse acharnée et une journaliste passionnée. Elle s'est confiée à l'Officiel et nous prouve qu'elle n'a RIEN d'une héritière à la sauce Hilton.

Elle fêtera ses 29 ans en aout 2014. Beatrice Borromeo est une femme tout ce qu'il y a de plus ancrée dans la réalité. Journaliste, diplômée de la Bocconi à Milan et d'un Master de journalisme de l'université de Columbia aux États-Unis, elle s'est faite toute seule.

Bosseuse, volontaire et passionnée, elle est à mille lieues d'être une jeune gourgandine profitant de son patronyme prestigieux, de l'argent familial et de son port de tête altier. Jolie comme elle est, elle aurait pourtant pu se laisser tenter par les fastes d'une vie facile d'héritière fortunée.

Mais Beatrice Borromeo ne mange pas de ce pain-là : "Je ne conçois pas la vie sans travailler", explique la jolie blonde dans les colonnes de l'Officiel. "Je ne demande plus rien à mes parents depuis des années, je paue mes facture et mon loyer".

Sa vocation ? Le journalisme qu'elle exerce au sein d'un quotidien italien Fatto Quotidiano mais aussi à News Week. "Je crois que l'on devient journaliste pour deux raisons, la première tient de l'adrénaline dus coop, la seconde par l'envie de changer les choses" dit-elle.

Loin de la jouer comme Pippa Middleton qui écrit des feuillets légers sur l'art de la table à ses heures perdues, Beatrice Borromeo pratique un journalisme d'investigation qui peut parfois se révéler dangereux. Elle a écrit sur la mafia, interviewée une vieille femme de 90 ans, véritable "godmother" italienne en se "faisant passer pour une amie de sa petite-fille avec un micro caché dans [s]es vêtements". La belle n'a peur de rien et surtout pas de dénoncer.

Le reportage dont elle est le plus fière est l'un de ses premiers sujets à propos d'"une citée construite avec des murs remplis d'amiante, à 20 minutes de Milan et où vivaient depuis des décennies deux cents familles [...]. Beaucoup d'enfants ayant grandis là-bas n'ont pas atteint l'âge adulte, terrassés par des cancers" raconte Beatrice Borromeo.

Et si certains continuent à la voir comme une socialite, une it-girl à l'italienne, la belle essaye de ne pas trop y penser. Son histoire avec Pierre Casirghi, qui lui a valu une énorme médiatisation, elle n'en fait pas tout un plat ou du moins, plus maintenant : "C'était insupportable au début, maintenant ça va, nous ne sommes plus un scoop, nous sommes ensemble depuis 6 ans" souligne la jeune femme.

La future Madame Casiraghi est une femme de tête, indépendante et douée. Le petit frère d'Andrea Casiraghi a trouvé la perle rare.

AW

À ne pas rater