Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Basquiat, l'allure mode d'un géant de l'art

Jean-Michel Basquiat et la mode
Un manteau trop grand pour lui, un noeud pap', une coiffure de golden boy toute en locks... Basquiat, c'est un  peu le dandy du guetto.
Jean-Michel Basquiat et la mode Un manteau trop grand pour lui, un noeud pap', une coiffure de golden boy toute en locks... Basquiat, c'est un peu le dandy du guetto.

Il peignait ses toiles en costumes Dior ou Armani, a défilé en 1987 pour la collection homme Printemps-Eté de Comme Des Garçons, s'est lié d'amitié avec Agnès b. et Jean Charles de Castelbajac... Jean-Michel Basquiat était rebelle, insolent, capricieux, égocentrique, infidèle, parano... voilà pour les défauts. Mais il était surtout un enfant prodige de l'art. Un peintre-muse qui voulait être aussi connu que Janis Joplin et Charlie Parker. Il meurt à 27 ans d'une overdose, comme Kurt Cobain et Jimi Hendrix... Histoire de style d'un écorché vif de l'art.

Une carrière fulgurante, rythmée de génie, de shoots d'héroïne, de rencontres, le tout plongé dans le New York mythique des années 80, entre le Studio 54 et la Factory de Warhol. Considéré comme la première rock star de l'art contemporain, Basquiat faisait de l'alternatif un mode de vie. Pas de compte en banque, les dollars s'empilaient sous les matelas, les portes de frigo servaient de toiles et les costumes couture de salopettes...

Peintre sans atelier, son art envahissait les murs de Brooklyn, son appartement, le dressing de sa douce... Un soir d'été 86, il se réveille en pleine nuit pour offrir une oeuvre à son amoureuse, Suzanne Mallouk. Il fouille dans son loft à Soho. Pas de toile vierge. Il entreprend alors de peindre la robe fétiche de Suzanne. Une robe d'un blanc jadis immaculé, dépucelé par Jean-Michel Basquiat. Suzanne ne lui pardonnera pas. "Tu parles d'un cadeau, une robe pleine de graffitis..."

Un art singulier, une allure griffée. Basquiat était un créateur connu pour son sens inné du style. Ses amis l'enviaient aussi pour ça. "Il lui suffisait de se rendre dans une friperie avec seulement 3 dollars pour sortir habillé comme un prince." Autant dans sa période SDF que milliardaire, Jean Michel Basquiat possédait une vrai signature mode. "Il avait une allure effrayante, un manteau trop grand pour lui, des cheveux étranges, il me faisait un peu peur." avoue Suzanne Mallouk, l'amour de sa vie.

Une floppée de locks, un manteau oversize, des pantalons couture tachés de peinture. Une allure à la fois négligée, sophistiquée et insolente. Un dandy sans royaume. Basquiat était quelqu'un et ça se voyait.

Arrogant avec le luxe, il n'usait d'argent que pour l'art. Son art de vivre. Milliardaire à 25 ans, il n'hésitait pas à remplir son frigo de caviar ou cachait sa fortune dans les livres de sa bibliothèque. Les soirs, quand il rentrait, chic, du club 54, sans se changer il gardait son costume Armani, payé une fortune la veille, et peignait des toiles jusqu'à l'aube.

Sa chevelure était aussi une oeuvre à part entière. Très attaché à ses locks, il les considérait comme les racines de sa négritude. Sa peinture était d'ailleurs très empreinte de cette revendication. Il répondait à ceux qui voyaient en lui un sauvage, en excellant dans un art sauvage. Une peinture néo-primitive férocement inspirée par le vaudou. Lorsqu'il quitte ses parents, Samo - son nom d'artiste - va même jusqu'à se débarrasser de son ADN capillaire pour se raser une partie de la tête et se dresser une iroquoise. Un subterfuge pour pas que ses parents le reconnaissent.

En 1987, la très discrète Rei Kawakubo sollicite Andy Warhol pour jouer les mannequins pour son prochain défilé. Warhol décline l'invitation et propose Jean-Michel Basquiat à sa place. La créatrice tombe sous le charme, Samo défilera pour la collection homme printemps-été de Comme des Garçons.

Aujourd'hui encore Jean-Michel Basquiat ne cesse d'inspirer les marques. Uniqlo et Agnès b. ont surfé sur la tendance Basquiat en lançant des t-shirts à l'effigie de son art. Reebok, la marque de sportwear s'achète une crédibilité arty et signe pour la troisième fois une ligne de chaussures pour hommes et femmes reprenant les toiles du peintre.

Basquiat était un artiste débordé, inspiré voir hanté. Aujourd'hui il inspire encore...

 

Monia Kashmire

À ne pas rater