Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Barack Obama : une carte postale parisienne de 1988 dévoile ses rêves

Et si Barack Obama avait finalement abandonné la politique pour se laisser aller à des rêves plus artistiques ? C'est ce que certains aiment à imaginer après avoir découvert une vieille carte postale envoyée depuis Paris par le Président des Etats-Unis, en 1988. Sauf qu'à l'époque, Barack Obama n'a que 27 ans et ne sait pas ce qui l'attend !

Aujourd'hui, Barack Obama est le Président des États-Unis, l'une des nations les plus puissantes du monde... Mais en 1988, à l'âge de 27 ans, le jeune Barack Obama se laisse encore aller à quelques rêveries utopiques ! En tout cas, c'est ce que semble dévoiler une vieille carte postale envoyée par Barack Obama et retrouvée par le New York Times.

La carte postale, qui représente la cathédrale Notre Dame de Paris, est adressée à une certaine Cynthia Norris et a été postée depuis l'Espagne par le jeune politicien. Travaillant depuis 1985 comme militant associatif pour une communauté regroupant huit paroisses de Chicago, le jeune homme s'est accordé des vacances et entame un voyage en Europe. Une expérience qui le marquera, surtout lors de sa visite de Paris. En effet, à la fin de la carte postale, il écrit quelques lignes qui laissent rêveur : "On est tenté de laisser tomber l'engagement politique ou associatif pour devenir peintre sur les bords de Seine, écrit-il plus loin. Cela vous amusera d'autant plus quand vous saurez que je ne parle pas un mot de français ; la plupart du temps, je suis muet comme une carpe."

Effectivement, la capitale est propice à la rêverie ! Qui ne s'est jamais imaginé changer de vie en se promenant sur les quais de Seine ? Mais l'engagement politique du jeune Barack Obama a été la plus forte, et on ne peut que le féliciter d'avoir suivi son instinct et de s'en être tenu à la politique : après tout, s'il a vraiment envie de se mettre à l'art, il aura tout le temps de devenir peintre lors de sa retraite ! Et puis s'il était resté à Paris, il n'aurait jamais rencontré sa future femme l'année suivante, Michelle Obama !

Aujourd'hui, si le président des États-Unis multiplie les voyages dans le monde, c'est surtout pour des raisons professionnelles, comme lors de son court séjour en Belgique, du 25 au 26 mars dernier.

À ne pas rater