Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Balade Sauvage : Dior nous invite à voyager sur les traces de son parfum

Créer un parfum, c'est une aventure olfactive qui fait appel aux cinq sens. Pour mieux comprendre la genèse de sa nouvelle fragrance, Sauvage, Dior livre un beau film mettant en valeur les ingrédients phare de son jus filmés à l'état brut sous le soleil californien.

Le monde du parfum a ses codes et ses mythes. La création d'une fragrance ne peut donc pas prendre l'apparence d'un vulgaire travail de laborantin. C'est au contraire une aventure, un voyage olfactif qui oblige à aller flairer, dehors, les notes qui composeront un jus.

C'est en tout cas le postulat de Dior, qui pour célébrer le lancement de sa nouvelle création, Sauvage, nous invite à participer à un road movie olfactif, celui-là même qui a conduit à la naissance de sa dernière fragrance pour homme.

Dior : le road movie olfactif sur les traces de Sauvage.

Incarné par Johnny Depp, Sauvage nous emmène dans les paysages asséchés de Californie. C'est là que François Demachy, parfumeur-créateur chez Dior, a trouvé l'inspiration. "Un parfum ne se crée par dans un laboratoire", assène-t-il en guise de préambule. "L'inspiration est partout. A chaque odeur correspond un son, une image. Chaque odeur rappelle un souvenir."

Des odeurs à l'état brut

Sur les accords lents d'une guitare, le nez évoque les ingrédients qui entrent dans la composition de Sauvage. Et comme le mot ne suffit pas, l'image vient donner vie aux notes, nous donnant l'impression de découvrir leur odeur à l'état brut.

Le bois de cèdre de Virginie habille les murs d'une cabane brûlée par le soleil, tandis que le vétiver embaume un salon où brûle un feu de cheminée. Le sol craquelé et chaud reçoit lui la pluie et c'est un parfum de patchouli qu'on imagine se dégager de la terre.

Une évocation visuelle qui vise à sonder "l'âme immatérielle de Sauvage", dixit le communiqué de presse de la maison Dior. A la caméra, un duo de documentaristes passionnés de nature sauvage, Arthur de Kersauson et Clément Beauvais, qui ont filmé à l'aide d'une caméra analogique ce paysage à l'origine de tant de fantasmes que Dior nous propose de (re)découvrir.

À ne pas rater