Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Ayo : retour au rap dans Ticket to the World, rencontre

Deux ans après son dernier album, Ayo fait son grand retour avec un nouvel opus Ticket To The World porté par le single Fire. Plus forte, plus hip hop, la Ayo nouvelle est arrivée et Puretrend est allé à sa rencontre.

Pour beaucoup, Ayo est la femme d'un titre, Down on My Knees. Pourtant, depuis ce morceau sorti en 2006, la chanteuse allemande aux origines nombreuses a bien changé. Gagnant en maturité, elle flirte avec différents styles, de la soul à la folk en passant par le rap sur ce nouvel album, Ticket To The World. Artiste marchant "au feeling" comme elle le dit elle-même en français s'il vous plait, elle a su se renouveler pour perdurer, proposer des opus très différents mais avec toujours une certaine continuité, un point commun : son style aux multiples facettes. Donnant le ton de ce nouvel album, le single Fire a été remixé spécialement pour mettre en lumière Youssoupha, un rappeur bien de chez nous dont elle est tombée sous le charme en visionnant des vidéos Youtube. Ayo et le rap, une surprise ? Pas tellement.

"Avant j'étais rappeuse"

Si on l'a lontemps comparé à une Tracy Chapman, avec son afro et sa guitare à la main, en renouant avec le rap de ses débuts, elle prend des airs de néo-Lauryn Hill. C'est donc un retour aux sources qui s'opère dans cet album, après avoir tenté l'aventure du rap sous un pseudonyme, Black Mamba. "On ne voyait pas que c'était moi. J'avais des tatouages, une capuche. J'ai fait écouter mes morceaux à Féfé, Leeroy ou mes amis du Saïan Supa Crew, parce que je voulais savoir ce qu'ils en pensaient. Ils ont aimé mais Féfé m'a dit "pourquoi tu fais Black Mamba, c'est trop dark pour toi, il ne faut pas se cacher, fait du rap comme Ayo" explique-t-elle. Avec son phrasé punchy et parfaitement maîtrisé, elle fait taire les mauvaises langues à la première écoute.

Ticket to the world est donc un album renouant avec ses origines musicales, mais aussi un opus aux influences multiples. Même si des sonorités hip hop se nichent dans les différents morceaux de ce disque à son image, c'est-à-dire cosmopolite. Ayo reste donc fidèle à son style, à la délicatesse à laquelle elle nous a habitués. Très loin de la tendance des chanteuses trash visant à faire bouger les foules, l'important pour la belle allemande, c'est de faire passer un message. "J'aime danser en club mais je ne fais pas de l'entertainement, je fais de la musique parce que moi-même j'avais besoin de musique pour être mieux, c'est quelque chose de thérapeutique. C'est comme un médicament pour l'âme. Les morceaux que j'écris, c'est mon histoire, mais à partir du moment où je chante, ça devient l'histoire de quelqu'un d'autre."

Artiste engagée mais femme avant tout

Sur ce nouvel opus de 16 morceaux, on découvre quelques pépites comme Teach Love (la préférée de son fils nous confie-t-elle), Wouldn't it Be Better, Complain et Who, un morceau enregistré à la dernière minute à Paris. "Il ne pourrait pas y avoir un autre Down on my knees parce que le morceau correspond à une époque mais cette chanson m'a donné le même sentiment lorsque je l'ai écrit."

Surnommée "The Queen of Shopping", Ayo est également branchée mode, qu'elle voit comme une source de créativité. "Toutes les femmes deviennent créatrice quand on parle de la mode. Moi je suis un caméléon, comme pour la musique. J'aime bien tout ce qui me rend heureuse, qui me touche. Il y a des jours où je sors entièrement en noir et le lendemain, je suis un perroquet. Je suis vraiment extrême en mode !" Front Rows, soirées branchées, la chanteuse a un petit côté it girl et joue même les ambassadrices pour Princesse Tam Tam avec sa petite fille. Ayo n'est donc pas uniquement une artiste engagée, c'est également une femme, une vraie.

L'album Ticket To The World est disponible depuis le 7 octobre.

Propos recueillis par Marie Bresson-Mignot

À ne pas rater
À découvrir