Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Aymeric Caron : menacé de mort après son clash avec BHL, la police en alerte

Depuis samedi 6 septembre 2014, Aymeric Caron est victime de menaces de morts suite à son interview "musclée" de Bernard-Henri Lévy dans "On n’est pas couché", sur France 2.

Décidément, Aymeric Caron était très en forme samedi 6 septembre 2014 dans "On n'est pas couché" sur France 2. Après avoir émis quelques réserves sur la qualité du reportage de Mélissa Theuriau, c'est ensuite à l'écrivain français Bernard-Henri Lévy qu'il s'en est pris.

Connu pour son engagement envers Israël, BHL a été pris à partie par Aymeric Caron sur ce sujet, qui, comme tout le monde le sait, est très sensible voire même brûlant. Le chroniqueur commence par ces mots : "Je partage avec vous votre dénonciation de toutes les formes de barbarie et de toutes les morts innocentes dans le monde", puis vient "l'attaque" : "Pourquoi ne vous entend-on pas dénoncer la politique menée par Benyamin Netanyahou (Premier ministre d'Israël, ndlr) contre les Palestiniens, contre Gaza ? Pourquoi est-ce que nous ne vous avons pas entendu fermement cet été (...) dénoncer cette politique qui a mené cet été, donc, à la mort de 2 000 personnes dont les 3/4 dont des civils, 500 enfants..."

Cette altercation entre le journaliste et l'écrivain a visiblement beaucoup fait parler puisque des menaces de mort à l'encontre d'Aymeric Caron auraient été proférées. Selon les informations du site LeParisien, le producteur de l'émission "On n'est pas couché" aurait contacté la police ce mercredi 10 septembre 2014. La raison ? Des données privées d'Aymeric Caron, comme son numéro de portable et son adresse (ainsi que celle de ses parents), auraient été dévoilées sur Internet. Le site indique également que suite à un canular du hacker Ulcan (connu pour avoir piraté des sites internet de médias français), "la préfecture de police de Paris a décidé de renforcer les rondes autour du domicile du journaliste visé par ces menaces."

Otez-nous d'un doute, la France n'est-elle pas un pays où la liberté d'expression est l'un de ses principaux fondements ?
À ne pas rater