Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Ayem publie une lettre ouverte pour ses 26 ans : "Je n'ai rien de spécial"

Ce lundi 24 novembre 2014, Ayem fêtait ses 26 ans. Mais plutôt que de se réjouir, la starlette de la téléréalité était plutôt d'humeur mélancolique. La brune a fait une longue lettre ouverte à ses fans sur Twitter. Les remerciant chaleureusement, la BFF de Nabilla a également évoqué son métier et la surmédiatisation dont elle est la cible depuis l'époque "Secret Story". Focus sur des confidences à cœur ouvert.

Ne dit-on pas, "un grand pouvoir implique de grandes responsabilités" ? Pour Ayem, c'est quasiment presque pareil. Seulement voilà, celle qui aujourd'hui squatte sur June TV n'a pas toujours la vie facile. Difficile pour Ayem de fêter sereinement ses 26 ans, alors que, comme elle l'explique, elle doit vivre avec "cette mélancolie qui (l)'habite". Coup de mou pour l'ex-candidate de "Secret Story" qui s'est confiée à ses fans via les réseaux sociaux.

"J'ai l'impression d'avoir vécu encore plus de choses qu'une personne qui en aurait le double"

140 caractères ne suffisaient pas à Ayem pour exprimer ce qu'elle avait sur le coeur. La brune a donc décidé de poster une photo d'une longue lettre tapée à l'ordinateur. Si elle évoque brièvement l'affaire Nabilla qui la plonge dans une "profonde tristesse", elle est bien là pour parler d'elle. Mélancolique et lyrique, Ayem se plaint d'un métier qu'elle juge "si jouissif mais si dévastateur à la fois", parlant des "responsabilités (venues) trop tôt". D'ailleurs, la jeune femme a beau fêter ses 26 ans, il lui semble déjà avoir vécu une vie entière. "26 ans... Ce n'est pas si vieux que ça, mais j'ai l'impression d'avoir vécu encore plus de choses qu'une personne qui en aurait le double", écrit-elle. Sans langue de bois, l'ex-animatrice du "Mag" de NRJ12 évoque les coulisses pas toujours reluisantes de son métier. "Peu s'imaginent la solitude, le désamour qui règnent dans ce milieu. Peu s'imaginent ce qu'on doit essuyer comme jugement et rabaissement au quotidien. Mais j'ai choisi, je dois assumer...", explique-t-elle. 26 ans, l'âge de raison pour l'ex-star de la téléréalité ?

"Je suis une simple personne comme vous et je n'ai rien de spécial"

Ayem l'avoue sans détour, sa source d'ondes positives vient de ses fans. "Je me laisse bercer et réchauffer le coeur par vos mots... Merci... Jamais vous en m'avez jugée et cataloguée", peut-on lire dans sa lettre ouverte. Faisant preuve d'humilité, elle confie encore : "N'oubliez jamais que je suis une simple personne comme vous et je n'ai rien de spécial : j'ai suivi le chemin de portes qui se sont ouvertes devant moi, rien de plus... Si j'ai gagné quelque chose, c'est surtout d'avoir rencontré des gens sincères et bons et de recevoir de votre part tant d'affection et de tendresse". Dans sa lancée, la jeune femme ne manque pas d'évoquer son engagement dans l'humanitaire qui l'a notamment amené à monter sa propre association. "J'ai rencontré la dévotion de gens au Gabon et ailleurs qui vivent à sécher les larmes des enfants qui pleurent de détresse et ces rencontres sont des trésors pour moi qui m'ont fait grandir. Oui je grandis et mûris et espère ne pas cesser... avec vous à mes côtés", écrit-elle à ce propos. Faisant un discours digne d'une prestigieuse remise de prix, Ayem n'en oublie pas sa famille alors que ses fans peuvent lire : "Aujourd'hui je vais bien évidemment remercier ma maman, mon papa, mes proches, ma famille".

Prise dans son élan, la lettre prend un virage définitivement dramatique : "Indéniablement et sans conteste ma première pensée vous revient ! Vous êtes la plus belle chose qui me soit arrivée dans ce milieu si dur et peu importe mon avenir dans ce métier car rien ne dure, ni les strass, ni les paillettes. Et je ne sais pas si j'aurais encore longtemps la force d'être jugée par tous ces gens qui ne connaissent ni mon histoire, ni mes blessures, ni mes peines, ni mes rêves mais vous et moi c'est pour la vie". Ceci avant de remercier la "Team Ayem" et "Dieu" dans la foulée. Un vrai discours à l'américaine en somme. Un brin drama queen vous avez dit ?

À ne pas rater