Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Aurore Auteuil, fille de Daniel Auteuil: un physique atypique, un talent monstre

De grands yeux verts, un nez fort - comme son père - une crinière frisée, Aurore Auteuil est le genre de comédienne au physique particulier, "atypique" disent certains. Encore discrète au cinéma, elle s'illustre aujourd'hui sur scène dans "Sahar et Jérémy", une pièce entre les rires et les larmes qu'elle a écrite.

"Je suis atypique, je suis une beauté particulière. Quand on ne correspond pas aux canons classiques, il faut cultiver autre chose. Ca demande du temps". Aurore Auteuil met les pieds dans le plat à l'occasion d'une interview pour Le Parisien rapportée par nos confrères Purepeople.fr. Son apparence tout sauf stéréotypée, elle l'assume plutôt deux fois qu'une. Elle n'est pas la fille de son père pour rien.

Elle a 5 ans lorsque Daniel Auteuil se sépare de sa mère, Anne Jousset. Une rupture qui n'a pas nui à leur relation, bien au contraire. En interview, elle l'affirme haut et fort : avec lui, elle parle de tout. L'école, les garçons, les capotes, tout y passe. "Mon père me porte, me soutient énormément, je veux qu'il soit fier de moi".

On est très famille chez les Auteuil, bien que recomposée. Aujourd'hui encore, elle reste très attachée à son ex-belle mère, Emmanuelle Béart (aujourd'hui brune, qu'on a récemment croisée chez Paul & Joe), qui lui a donné une demi-soeur, Nelly. "Je l'aime beaucoup. Nous sommes unies par des liens très forts".

Lorsqu'elle décide de suivre les traces de ses parents et de devenir comédienne, son père l'avertit. "Arrête de penser que les gens sont gentils." Loin de lui ouvrir toutes les portes, il la laisse faire son bonhomme de chemin, en tant que figurante d'abord, dans "Le Placard" de Francis Veber en 2001, puis sur scène, dans "Les Monologues du Vagin" (2007). En 2010, c'est la reconnaissance avec "Le Vieux Juif blonde" d'Amanda Sthers, qu'elle interprète sur scène après Mélanie Thierry (de retour 2 mois après son accouchement). Un rôle qui lui vaut d'être nommée au Molière du jeune talent féminin.

Aujourd'hui, Aurore Auteuil s'est décidée à écrire. "Sahar et Jérémy", la pièce qu'elle joue seule sur la scène du théâtre du Petit Hébertot, c'est son bébé, mis en scène par Ladislas Chollat. Pour la première fois, elle y incarne un garçon, qui ne croit pas au bonheur. Un rôle libérateur. "Jouer un garçon me permet de ne pas chercher à séduire. On est plus exigeant avec les femmes, on nous demande d'être de bonnes mères et de rester jolies. Les garçons, on leut pardonne plus".

Mère de deux enfants, elle est aujourd'hui prête à donner la réplique à son père. "Je veux écrire pour mon père et moi. C'est mon rêve ! Et l'envie est partagée. Il fallait que je fasse mon chemin d'abord".

À ne pas rater