Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Aurélie Filippetti : l'ancienne ministre nous dévoile son joli jeu de jambes

Les femmes politiques se sont-elles passé le mot ou alors serait-ce une conséquence du printemps ? Toujours est-il que les robes et les tenues légères fleurissent. Hier, c'est Aurélie Filippetti qui a dévoilé ses jolies jambes lors de la remise du prix de la Closerie des Lilas 2015.

Depuis son départ en trombe du gouvernement, en août de l'année dernière, Aurélie Filippetti s'affirme comme une femme politique plus libre que jamais. Décidée à ne plus "accepter d'avaler des couleuvres", comme elle l'a martelé au micro de BFM TV, la députée de Moselle poursuit sa carrière et n'hésite pas à tacler ses camarades ou le Gouvernement.

En sa qualité d'élue, elle continue son travail au sein de sa région. Ses années passées au sein du Gouvernement, au poste de ministre de la Culture, l'ont vaccinée. Prête à en découdre avec le président, François Hollande, c'est dans le sillage d'Arnaud Montebourg, ancien ministre du Redressement Productif et voix dissonante à gauche, qu'on la retrouve aujourd'hui.

Inséparables depuis leur départ du gouvernement, les deux anciens ministres nous préparent-ils une candidature pour 2017 ? D'ici là, Aurélie Filippetti soigne ses apparitions. Hier, elle était conviée à la remise du prix de la Closerie des Lilas 2015.

Aurélie Filippetti, une ancienne ministre au joli jeu de jambes

Créé pour récompenser la littérature féminine, il a été remis cette année à Saïdeh Pakravan pour son roman "Azadi". Une oeuvre qui revient sur les manifestations de juin 2009 en Iran, contre des élections truquées, qui ont été réprimées dans le sang.

Est-ce en sa qualité d'ancienne ministre de la Culture ou simplement en amoureuse des livres qu'Aurélie Filippetti s'est rendue à cet événement ? Toujours est-il qu'elle y est apparue dans une robe grise, qui, si elle affiche un col roulé, dévoile ses jambes.

Chaussées de sandales à talons et sac à main bicolore au bras, la femme politique qui a dernièrement donné une conférence à Princeton n'a pas négligé son style. Une habitude, ces derniers temps, qui voient les femmes politiques s'afficher dans des tenues féminines et soignées. Ou quand les compétences et les hautes responsabilités rencontrent le glamour.

À ne pas rater