Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Audrey Dana : 10 infos à savoir sur la réalisatrice de Sous les jupes des filles

Audrey Dana est la réalisatrice et comédienne décomplexée et piquante de "Sous les jupes des filles". Débarqué dans les salles le 4 juin 2014, ce film féministe et féminin, avec son casting affolant n'a certainement pas fini de faire parler. Retour sur 10 infos à savoir sur une femme explosive ! 

Audrey Dana est plus que jamais au centre de l'attention avec son film, "Sous les jupes des filles" qui a débarqué dans les salles, le 4 juin 2014. Pour ce film choral qui propose de découvrir la femme dans tous ses états à travers les portraits de 11 femmes pas comme les autres. Avec un casting à faire pâlir composé de Laetitia Casta, Vanessa Paradis, Isabelle Adjani, Audrey Fleurot, Alice Taglioni, Julie Ferrier, Sylvie Testud, Alice Belaïdi, Géraldine Nakache et la réalisatrice elle-même. Retour sur cette comédienne et réalisatrice française totalement décomplexée en 10 infos à savoir !

- Audrey Dana, actrice de cinéma et théâtre, connaît des débuts difficiles. Si elle réussit sur les planches, c'est beaucoup moins facile au cinéma. La comédienne enchaînera les échecs jusqu'à l'âge de 30 ans, jusqu'à ce que Claude Lelouch lui propose un rôle dans "Roman de gare" qui fait décoller sa carrière.

- Après avoir enchaîné les comédies, elle est prise au sérieux avec son rôle dans "Welcome" de Philippe Lioret en 2009. Pour cette performance, elle reçoit la belle consécration d'être nominée aux César.

- Dans les pages du dernier Biba, Audrey Dana se raconte et elle dévoile comment elle a eu l'idée de réaliser "Sous les jupes des filles". Et pour ce premier film en tant que réalisatrice, tout est partie... d'un coup de gueule. "'Au festival d'Alpes d'Huez, je venais de me taper deux comédies de mecs d'affilée, je parlais avec Gilles Lellouche et je lui disais, un peu remontée : 'A quand une comédie française avec des femmes qui parlent de cul et qui sont drôles ? C'est quoi ces comédies sexistes où les filles sont soit des bonnes copines, soit des connasses ou des putes ?'", a-t-elle dévoilé. On ne l'aurait pas mieux dit.

- La comédienne et réalisatrice est l'ex-compagne du réalisateur Mabrouck El Mechri, avec qui elle a vécu une idylle pendant 6 ans. Aujourd'hui ce dernier est le compagnon de Virginie Efira et père d'Ali, la fille de cette dernière. Une histoire qui aurait empêché Virginie Efira d'apparaître au casting de "Sous les jupes des filles". D'ailleurs Audrey Dana ne s'en était pas cachée alors qu'elle avait avoué à Grazia : "Nous avons un rapport à la vie très similaire. Elle était à l'Alpe d'Huez quand j'ai poussé ma gueulante. Quand Julie (Ferrier) a repris son rôle, elle a remplacé Virginie Efira qui devait jouer la lesbienne avant que des affaires privées me fassent changer d'avis". Heureusement aujourd'hui la réalisatrice est passée à autre chose.

- Ce qu'on sait moins c'est qu'il y a eu un temps où Audrey Dana se pensait lesbienne. Elle le raconte à Biba sans tabou et avec son franc parler naturel : "J'aime les femmes, j'ai des relations très fortes avec elles. A un moment donné de ma vie je souffrais tellement de mes relations avec les hommes et j'aimais si fort mes amies, que j'ai fini par me dire que l'amour c'était peut-être ça (...) Malheureusement, je n'ai aucun désir sexuel pour les femmes ! (...) Il ne faut jamais dire jamais mais a priori... j'aime vraiment la bite !".

- La réalisatrice de "Sous les jupes des filles" a levé le voile sur son enfance difficile. En effet, elle a grandi au milieu d'enfants de la DDASS dans un centre géré par sa mère où elle raconte avoir "goûté à l'héroïne et subi des abus sexuels". Mais aujourd'hui dans les pages de Biba, elle l'affirme, elle se sent plus forte. "Plus tard, je lui ai dit merci car ces années d'adolescence m'ont façonnée", déclare-t-elle.

- Audrey Dana est femme, mais aussi maman gaga de deux garçons, Lucca (13 ans) issu d'une précédente union et Lee (5 ans) né de son idylle avec Mabrouck El Mechri. Et pour elle, une chose est sûre, Lee est un acteur né. D'ailleurs il joue un petit rôle dans "Sous les jupes des filles", le temps d'une séquence. "Je lui avais proposé de jouer le fils de Géraldine Nakache dans mon film, mais il ne voulait pas interpréter l'enfant de quelqu'un d'autre que moi. Au final, il a juste accepté de jouer les Spiderman dans une petite scène en passant !", a-t-elle confié à Biba.

- La réalisatrice serait-elle trop décomplexée ? Tout le porte à le croire alors qu'elle serait surnommée "Bigard au féminin", car elle en aurait choqué certains par les sextos envoyés par son personnage dans le film. Notamment le : "J'ai mouillé tellement fort que j'ai glissé sur le sol de la cuisine" ne passerait pas. Qu'à cela ne tienne, elle casse les tabous et les clichés pré-établis pour révéler la femme façon libérée et sexy !

- Audrey Dana est une femme engagée, un trait qu'elle semble avoir hérité de sa mère. "Je suis marraine de l'association ­Paroles de femmes qui lutte contre le sexisme et les inégalités. Je soutiens également l'opération annuelle Une jonquille pour Curie qui sensibilise le public à la recherche contre le cancer. Je participe au financement d'un orphelinat en Afrique, dans lequel j'avais tourné un film, "Le secret de l'enfant fourmi", confiait-elle très récemment à Paris Match.

- Et pour l'anecdote plutôt drôle, la réalisatrice a raconté à Biba un des moments embarrassants de sa vie. Le jour où elle s'est évanouie sur les planches durant l'une des représentations de "Un paradis sur terre" de Tennessee Williams, en 2011, où elle partageait la vedette avec Johnny Hallyday. "Je me suis écroulée devant 800 personnes. (...) J'étais arrivée au bout de mon stock d'énergie. J'ai vraiment eu l'impression de crever sur scène avec Johnny", a-t-elle raconté.

À ne pas rater
À découvrir