Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Asos : après sa décision d'arrêter la fourrure, la marque va encore plus loin

.

Asos avait montré son engagement en décidant d'arrêter de vendre de la fourrure depuis quelques années déjà. Voilà que l'enseigne prend une décision encore plus radicale en bannissant tous les vêtements faits à partir de matériaux provenant d'animaux. Une éthique dans l'air du temps qui renforce l'intérêt des consommateurs de plus en plus avertis pour la marque anglaise. 

Si Asos a frappé un grand coup en arrêtant la commercialisation de produits contenant de la fourrure ou issus d'espèces menacées ou en voie de disparition, la griffe renforce son éthique en décidant de bannir la soie, le mohair et le cachemire. Une décision qui s'étend jusqu'aux accessoires puisque l'enseigne ne vendra plus, non plus, toute pièce composée de coquillages, de nacre, de plumes, de dents et d'os. C'est ainsi dans un communiqué que la marque a dévoilé ce choix dans un souci de "bien-être des animaux".

"Nous avons actualisé notre politique en matière de bien-être animal et ne stockerons plus de produits contenant ces matières", indique ainsi Asos de manière assez catégorique. Une initiative applaudie, sans surprise, par la PETA, dont Cyril Ernst (porte-parole de PETA France) a salué dans un communiqué la démarche "qui s'inscrit dans l'intérêt croissant pour le bien-être animal dans le secteur de la mode".

Une vidéo choc dévoilée par l'organisation de protection des animaux - montrant notamment des chèvres angora maltraitées avant qu'on leur prélève leur pelage, dont certaines mortes de soif et de blessures - avait déjà fait réagir des géants du prêt-à-porter tels que Gap, Zara, H&M ou encore Topshop, ces derniers renonçant à se fournir en laine mohair.

"En réponse aux campagnes de PETA, les consommateurs changent le visage de l'industrie en exigeant que créateurs et détaillants abandonnent les matériaux dérivés d'animaux au profit d'alternatives sans cruauté", estime l'organisation de défense du bien-être animal.

La fourrure, une fausse nécessité

Le sujet de l'abandon de la fourrure qui fait débat depuis longtemps semble aujourd'hui avoir trouvé sa conclusion. Nombreuses sont les marques de luxe à avoir décidé d'abandonner la fourrure. Ainsi des noms comme Gucci ou encore Versace apparaissent dans la liste de ceux qui ont décidé de vivre avec leur temps. D'autant que la mode mainstream l'a prouvé : la fourrure n'a jamais été aussi bien imitée.

En faisant ce choix, ASOS montre donc son engagement fort que ce soit en ce qui concerne la cause animale, mais aussi pour la communauté LGBT et pour le body positivisme.

À ne pas rater
À découvrir