Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Ashley Graham, nouvelle égérie canon pour Violeta de Mango

Sans hésitation l'une de nos tops préférées, Ashley Graham n'en a pas fini de s'affranchir des canons de beauté trop longtemps établis. Revendiquant "I am what I am" pour Violeta by Mango, la belle égérie de la saison Automne-Hiver 2018/2019 appelle toutes les femmes à s'aimer telles qu'elles sont. 

.

Continuant de séduire toujours plus de marques et d'inspirer de plus en plus de femmes, Ashley Graham prête cet automne son image de fille bien dans ses baskets à la féminité assumée à la marque Violeta by Mango.

Égérie affranchie et sensuelle, la belle revendique "I am what I am" ("Je suis qui je suis" en français). Un message qui fait du bien et un appel au body positivisme bénéfique pour toutes.

.
.

Après sa capsule pour PrettyLittleThing où le python régnait en maître, Ashley prête donc son image à la gamme Plus size de Mango. On la retrouve ainsi dans le plus simple appareil, revendiquant haut et fort le message de la saison, mais aussi dans plus d'une tenue canon de la collection. Versatile, alternant entre look ultra sophistiqué ou plus casual, boyish ou femme fatale, Ashley est belle de mille et une façons.

.
.

Mais aussi carrément badass, comme le montre la vidéo de la campagne. Hyper inspirantes et carrément décomplexantes, Ashley et ses copines reprennent en lip sync une version de la chanson "I am what I am" de Gloria Gaynor, qui déjà en 1984 appelait les femmes à s'affirmer et à se débarrasser de leurs complexes.

Parmi les pièces wanted de la collection, le t-shirt "I am what I am" justement, mais aussi le jean imprimé python ou encore le pantalon en velours crème. Pour succomber, c'est par ici.

À ne pas rater