Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Antoine de Caunes : séance de lap dance très hot au Grand Journal !

Lundi soir, le "Grand Journal" accueillait le casting du film "Babysitting", un "Very Bad Trip" à la française en salle le 16 avril. Pour marquer le coup, Silvia, la danseuse du film, a été invitée sur le plateau et a offert à Antoine de Caunes et Gérard Jugnot une lap dance très particulière...

Hier soir, Gérard Jugnot, Alice David et Philippe Lacheau étaient les invités du "Grand Journal" à l'occasion de la sortie prochaine de "Babysitting", une comédie ou l'histoire d'une soirée de babysitting qui tourne très mal. Au casting, l'ex-bombe de "Bref", qui a trouvé là une nouvelle bande de copains.

Filmé en partie en caméra embarquée façon "Projet Blair Witch", le film a des airs de "Very Bad Trip". Une scène du film notamment fait déjà parler. Il s'agit d'une séance de lap dance plutôt... musclée. Pour la revivre face aux téléspectateurs, la danseuse, Silvia, a été invitée sur le plateau. Chanceux du jour, Antoine de Caunes a pu découvrir ses talents cachés.

La jeune femme a débarqué dans une tenue d'officier de police, avant de rapidement faire tomber le haut, puis le bas. En sous-vêtements, elle s'est alors hissée sur le présentateur du "Grand Journal", mains sur ses genoux, chevilles sur ses épaules, avant d'exécuter une série de coups de fesses contre ce visage. L'expression "coup de boule" n'a jamais aussi bien portée son nom.

Un brin sonné, Antoine de Caunes a prié son fils (qui regarde l'émission) de ne pas croire les images : c'est bien la danseuse qui a collé ses fesses sur son nez. Mais l'animateur n'a pas été le seul gâté hier. Gérard Jugnot, qui n'a pas eu la joie de tester la danse sur le tournage, a eu droit à une séance de rattrapage.

Faisant fi de ses suppliques au sujet d'un certificat médical pour ses cervicales, Silvia s'est une nouvelle fois exécutée, baptisant l'ancien "Père Noël est une ordure" de coups de popotin bien sentis. Un petit aperçu du côté déjanté du film, à découvrir à partir du 16 avril dans les salles obscures.

À ne pas rater