Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Anne Sinclair, sa 1ère interview depuis 17 ans : "maintenant je suis heureuse"

De retour sur les ondes, sur Europe 1, Anne Sinclair revient dans la lumière. C'est dans les pages du magazine ELLE (numéro du 12 septembre 2014) que la journaliste a choisi de livrer sa première interview depuis 17 ans. Elle y parle de sa carrière, se remémore quelques anecdotes et affirme également son bonheur.

Cette rentrée 2014 est celle du come-back pour Anne Sinclair. Après avoir fêté ses 65 ans cet été, celle qui a longtemps fait partie des présentatrices les plus emblématiques du PAF est désormais de retour à la radio, sur Europe 1. Apaisée et heureuse, la journaliste vient d'accorder à ELLE (numéro du 12 septembre 2014) sa première interview depuis 17 ans.

C'est donc auprès de Florence Besson que l'ancienne épouse de Dominique Strauss-Kahn a choisi de se confier, finalement pas si rouillée que ça à l'exercice. Se livrant progressivement, celle qui se réjouit de voir enfin "sa vie privée redevenir privée" se remémore ses années de présentatrice et surtout de l'aventure "7sur7". Les anecdotes fusent, elle se souvient : "Pensez que j'ai fait faire sa première grande émission à Nicolas Sarkozy", ne cache pas sa fierté en évoquant son interview de Gorbatchev de 1991 ou de Jacques Delors. Sur la politique actuelle, elle ne prend pas de détours et assène "c'est vrai qu'il y a un manque de personnalités fortes", mais ne s'y attarde pas plus que ça. Elle évoque également le conflit israélo-palestinien et l'affaire Hollande-Gayet. Un sujet sur lequel elle s'était déjà exprimée. Sans trop s'attarder toutefois, elle déclare : "Je ne suis pas pour la transparence absolue, qui a quelque chose de totalitaire. Mais il est vrai que dans le cas du président tout devient affaire publique".

Sur sa vie privée, Anne Sinclair préfère ne pas trop en dire, échaudée par des années de surmédiatisation. Refusant de trop se livrer et même de répondre à certaines questions de Florence Besson, elle laisse tout de même transparaître son bonheur retrouvé. Celle qui préfère laisser "le tremblement de terre" de l'affaire DSK derrière elle avoue : "Il paraît que je suis plutôt douée pour le bonheur. Tant mieux, j'ai eu beaucoup de chance. Je suis gourmande de tout ce que peut m'offrir la vie". Sur sa relation avec Pierre Nora, elle préfère ne pas en dire plus et explique "je n'aime pas cet étalage de soi", les réseaux sociaux très peu pour elle. Quant à la question que bon nombre se posent sur DSK, elle met les choses au clair : "Je le croise à l'occasion"... Tout est dit !

À ne pas rater